01/06/2017 12:46
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a clos mercredi 31 mai à Genève les travaux de sa 70e Assemblée mondiale de la santé (AMS), après avoir approuvé un ensemble de mesures visant à améliorer la prévention de la lutte contre le cancer, selon un communiqué publié mercredi 31 mai par l'ONU.
>>Feu vert au premier anti-cancéreux ciblant des tumeurs à profil génétique
>>Servier reprend les droits commerciaux d'un anticancéreux hors États-Unis

À Sao Paulo, au Brésil, une jeune fille reçoit un vaccin pour prévenir le cancer du col de l’utérus. Photo : OMS/CVN

Les États membres ont voulu ainsi rappeler l'importance du dépistage précoce, mais aussi l'accès à des soins palliatifs pour le cancer. Une façon de souligner la nécessité d'intensifier la prévention et le contrôle du cancer comme étant essentiels pour atteindre les objectifs mondiaux visant à réduire le fardeau des maladies non transmissibles (MNT).

À cette occasion, les délégués ont reconnu que les progrès de la lutte contre le cancer ont été inégaux. S'il reste la deuxième cause de décès à l'échelle mondiale, environ 70% des décès par cancer se produisent dans des pays à revenu faible et intermédiaire.

Selon l'OMS, le taux de décès augmente plus rapidement dans de tels contextes, ce qui entraîne une plus grande pression sur des systèmes de santé déjà vulnérables.

Dans ces conditions, les délégués de l'Assemblée mondiale de la santé ont appelé l'OMS à promouvoir la prévention, le diagnostic et le dépistage précoces, le traitement, les soins palliatifs et les soins de survie. Des éléments devant faire partie de solides plans nationaux de lutte contre le cancer. La lutte globale contre le cancer comprend aussi l'amélioration des données pour guider la prise de décisions et la mise à jour des registres.

De leur côté, les États se sont engagés à assurer des ressources suffisantes pour soutenir la mise en œuvre des plans nationaux de lutte contre le cancer et pour renforcer les systèmes de santé. L'objectif est de prodiguer à tous des services de prévention et de lutte qui soient de qualité et proportionnés aux ressources disponibles. Ce qui permettrait, selon l'OMS, d'atteindre les cibles du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Au final, des services qui permettront un dépistage précoce et des traitements à tous les patients atteints de cancer. L'OMS a d'ailleurs établi en la matière des orientations exhaustives pour permettre aux pouvoirs publics d'élaborer de tels plans et de les mettre en œuvre afin de protéger les personnes dès le début de la maladie et de dispenser les soins nécessaires aux malades.

Par ailleurs, l'OMS entend poursuivre la recherche sur cette question et va préparer avec son Centre international de recherche sur le cancer basé à Lyon, un rapport sur la "Lutte contre le cancer dans le cadre d'une approche intégrée". La première édition est attendue en 2019.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.