17/06/2018 06:23
Une délégation de l’OIF a récemment pris part à Bathurst (Canada) à la 58e session de la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN).
>>Afrique francophone : les budgets de l'éducation en hausse d'au moins 50% dès 2015
>>Qualité de l'éducation, un enjeu pour tous
>>Formation à distance des maîtres : une initiative appelée à prendre de l'ampleur

L’administrateur de l’OIF, Adama Ouane (centre), interviewé par des jeunes reporters lors de la 58e session de la CONFEMEN.

Tenue du 20 au 24 mai, la 58e session ministérielle de la CONFEMEN avait pour thème "Favoriser le développement de la petite enfance et garantir l’accès à une éducation préscolaire équitable et de qualité: un socle pour la réussite des apprentissages".

La cérémonie officielle d’ouverture s’est déroulée au KC Irving le 22 mai, durant laquelle l’administrateur Adama Ouane a mis l’accent dans son allocution sur l’importance de la petite enfance comme fondement de la société.

L’éducation, sujet de premier rang

Par ailleurs, l’administrateur a annoncé l’organisation d’une grande conférence internationale en 2019 sur les "déterminants et les stratégies d’éducation de qualité des filles dans les pays francophones". Il a également annoncé la mise en place d’un panel de très haut niveau qui va réfléchir sur les grands enjeux de l’éducation dans les pays francophones et faires des recommandations pour impulser des transformations structurelles dans les systèmes éducatifs en vue d’atteindre les objectifs de l’agenda 2030 des Nations Unies.

Dans le cadre de cette 58e session ministérielle, marquée par la présence du directeur de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), Emile Tanawa, et du directeur de l’éducation et de la jeunesse, Ma-Umba Mabiala, Adama Ouane a également participé à plusieurs rencontres notamment avec Brian Kenny, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau Brunswick, et nouveau président en exercice de la CONFEMEN; Francine Landry, ministre responsable de la Francophonie; ainsi qu’avec le Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENA) du Burkina Faso.

Des rencontres avec le comité d’organisation des Jeux de la Francophonie de 2021, la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB) et des jeunes reporters du projet "Créons la suite" ont également eu lieu.

Créée en 1960, la CONFEMEN est la plus ancienne institution francophone. Elle compte aujourd’hui 44 États et gouvernements membres.
 
Texte et photo: OIF-CONFEMEN/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.