22/12/2019 20:47
C’est à un exercice hautement diplomatique que se livre le Vietnam actuellement, avec la promotion de son Livre blanc sur la défense, version 2019. La défense vietnamienne repose essentiellement sur le maintien de la paix et l’autodéfense, peut-on y lire en substance.
>>Publication de l’édition 2019 du Livre Blanc sur la défense nationale

Livre blanc sur la défense. Photo : DCS/CVN

En 2018, le Vietnam a consacré 2,36% de son PIB au budget de la défense. Sa politique reste inchangée : il ne participe à aucune course aux armements et modifie ses investissements dans la défense en fonction de son rythme de développement économique. Partisan d’une coopération tous azimuts, il entend œuvrer au maintien de la paix et de la stabilité, aussi bien qu’au développement commun.

Une politique transparente…

Dans ce Livre blanc 2019, l’État vietnamien ne se contente pas de livrer des informations relatives à sa politique de défense ou au développement de ses forces armées. Il propose également une analyse stratégique des grands enjeux géopolitiques de notre temps.

Hanoï poursuit une politique pacifique, basée sur l’autodéfense. S’il s’attache à régler les différends par le dialogue et la négociation, et en restant dans le cadre du droit international, notre pays n’entend pas baisser la garde : il reste toujours prêt à faire face à toute agression étrangère. Aussi veille-t-il à entretenir une force réellement dissuasive de façon à garantir son indépendance, sa souveraineté, son intégrité territoriale, ses intérêts, mais aussi l’un de ses choix, fondamentaux : suivre la voie du socialisme.

… caractérisée par le pacifisme et l’autodéfense

Tout en investissant dans la défense, le Vietnam mise donc sur la coopération internationale et persévère dans la recherche de solutions pacifiques et durables aux litiges dans lesquels il est impliqué. Soucieux du maintien de la paix, de la stabilité et de la prospérité, il ne participe à aucune alliance militaire et ne s’associe à aucun pays pour s’opposer à un autre. Aucune force étrangère n’est d’ailleurs autorisée à utiliser de base militaire ou de fraction de territoire de notre pays à des fins d’agression contre un pays tiers. Le Vietnam préconise de ne pas recourir à la force, ni menacer d’y recourir.

Il respecte l’indépendance, la souveraineté, l’unité et l’intégrité de tous les autres pays, conformément aux dispositions du droit international, et attend donc que les autres fassent de même à son égard. Si notre pays fait preuve de persévérance dans la recherche de solutions pacifiques et conformes au droit international à tous les différends dans lesquels il est impliqué, il est aussi prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour se défendre lorsque sa souveraineté, son intégrité territoriale et ses intérêts nationaux sont menacés.

Dernier point crucial du Livre blanc 2019 : le Parti communiste vietnamien maintient bien évidemment sa mainmise absolue et directe sur le système de défense national et sur l’armée populaire.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Hô Chi Minh-Ville vise les 10 millions de touristes étrangers La mégapole du Sud ambitionne d’accueillir 10 millions de touristes étrangers et 35 millions de touristes vietnamiens en 2020, pour un chiffre d’affaires de 165.000 milliards de dôngs.