24/01/2021 13:00
La littérature d’enfance et de jeunesse ne constitue qu’une partie infime du palpitant microcosme littéraire du Vietnam. Ainsi, certains écrivains s’intéressent à enrichir cette filière afin de permettre aux jeunes générations de nourrir leur âme.
>>Des livres pour enfants sur les animaux et la nature…
>>Les livres vietnamiens pour la jeunesse font recette
>>Livres pour enfants : les auteurs vietnamiens aux abonnés absents
>>Littérature pour enfants, comme les arbres dans le désert

Les livres pour enfants se font de plus en plus rares dans les librairies.

La littérature de jeunesse participe grandement au développement de l’enfant et à la construction de sa personnalité. La découverte d’histoires et de récits autorisent notamment nos loulous à apprendre la compassion et l’altruisme. Le contenu riche des livres, les péripéties des personnages aident les enfants à distinguer les notions du bien et du mal et à en tirer des leçons précieuses. Certainement, un enfant qui lit beaucoup et tôt, développe une imagination abondante. Le problème est alors qu’au Vietnam, la littérature de jeunesse connaît une certaine stagnation depuis déjà quelques annés.

Sur le marché, il est rare de tomber sur des livres de ce genre. S’il y en a, il s’agit seulement de versions traduites issues de la littérature étrangère ou de rééditions d’œuvres classiques. Selon le directeur général de la Maison d’édition de l’éducation du Vietnam, Hoàng Lê Bach, les livres pour enfants sont quasiment absents des librairies mais aussi des bibliothèques familiales.

"Face à la modernisation rapide de la vie, il est nécessaire de créer des œuvres pour enfants car la littérature est la base de l’empathie, elle permet de nourrir de bons caractères et de préserver les valeurs culturelles du pays", déclare M. Bach. Récemment, cette Maison d’édition a présenté de nouveaux livres aux jeunes lecteurs. Il s’agit de recueils visant à orienter les enfants vers des valeurs humaines profondes, à les mener à résoudre des questions relatives au développement psychologique ainsi que de renforcer leurs habitudes de lecture.

Le poète Trân Dang Khoa, vice-président de l’Association des écrivains vietnamiens, partage : "Autrefois, la littérature de jeunesse était très présente. Dans les journaux comme Nhân dân (Le peuple) ou Van nghê (Littérature et arts), il y avait des rubriques destinées aux enfants, écrites soit par les adultes, soit par des enfants. Mais elles se font de plus en plus rares. De plus, les œuvres pour enfant ne reçoivent guère de prix en la matière. C’est une des raisons pour laquelle le nombre d’écrivains dans ce genre reste encore modeste. La littérature d’enfance est en état +d’hibernation+ depuis trop longtemps. Il est temps de la réveiller", fait savoir M. Khoa.

Stimuler la créativité

La lecture permet aux enfants de nourrir leur âme.

De nombreux concours d’écriture ont été organisés afin d’encourager la créativité et la lecture chez les enfants. Pendant les années 1990 et 2000, il existait notamment une "génération d’or" de "best-sellers" d’auteurs de littérature de jeunesse. Les enfants nés dans les années 1990 et 2000 s’en souviennent sûrement encore. Des œuvres rattachées à des noms connus tels que Tô Hoài, Vu Tu Nam, Pham Hô, Vo Quang et Nguyên Nhât Anh, notamment, ont ainsi raconté de nombreuses histoires innocentes, pures et pleines de bienveillance.

Le développement rapide des technologies numériques éclipse cependant peu à peu les œuvres de la littérature d’enfance et de jeunesse. Des livres tels que Dê men phiêu luu ky (Les aventures du Grillon) ou Kinh van hoa (Kaléidoscope) ont désormais laissé place aux smartphones et autres tablettes.

La lecture demeurant toutefois la clé principale ouvrant la porte des connaissances, certains éditeurs du pays n’hésitent pas à mettre en action différents plans visant à stimuler davantage les habitudes de lecture : organisation de concours d’écriture pour enfants, traduction et publication d’œuvres étrangères...

Récemment, le Département des arts et des représentations, en collaboration avec l’Association des écrivains du Vietnam, ont consenti à signer le projet  d’"Attribution du prix national de littérature et d’arts de l’enfance", ce qui a su retenir l’attention d’individus et d’organisations en ce domaine. 

On espère que, grâce à ces éclaircies, la littérature jeunesse pourra "renaître de ses cendres" et continuer à nourrir la spiritualité des jeunes générations du Vietnam.
 
Des œuvres littéraires traversant le temps
 
Dê mèn phiêu luu ky (Les aventures du Grillon) de Tô Hoài
Lá co thêu sáu chu vàng (Le drapeau brodé de six lettres d’or) de Nguyên Huy Tuong
Sao Khuê lâp lánh (La constellation qui scintille) de Nguyên Duc Hiên
Búp sen xanh (Le bouton de lotus vert) de Son Tùng
Dòng sông tho âu (La rivière de l’enfance) de Nguyên Quang Sáng
Kinh van hoa (Kaléidoscope) de Nguyên Nhât Anh…
 

Texte et photos : My Anh - Linh Thao/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.