12/04/2018 19:51
Agréable et rémunérateur, le service de lecture se développe rapidement dans la mégapole du Sud.
>>Hô Chi Minh-Ville : une bibliothèque de "livres audio" pour aveugles
>>Les vieux livres conservent une grande valeur pour les lecteurs
>> Un espace dédié à la lecture au centre de Hanoï

Une étudiante effectue le service de lecture dans un hôpital à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: Dô Phuong/CVN

L’essor du service de lecture pour autrui permet aux lecteurs, notamment des étudiants, de recevoir un revenu principal ou complémentaire, tout en aidant les personnes âgées, les handicapés ou les enfants, en les distrayant par la lecture.

Un métier gratifiant

Selon certains étudiants, les réseaux sociaux leur ont permis plus facilement de rentrer en contact avec les personnes ayant besoin d’un service de lecture. En effet, sur Internet, il est facile d’effectuer une recherche en tapant ces mots: "Recherche d’un(e) lecteur (lectrice)", en précisant le type d’auditeur: personne âgée, malade qui ne peut se déplacer, enfant aimant les contes de fées, les livres de science…

Les personnes désireuses de devenir lecteurs peuvent aussi publier une petite annonce titrée: "Fourniture de service de lecture de livres". Par la suite, les potentiels clients se mettront d'accord sur l’horaire et le lieu du service. Ses frais varient entre 40.000 et 50.000 dôngs (environ 2 dollars) par heure.

Nguyên Thi Lan, 21 ans, étudiante à l’École normale supérieure de Hô Chi Minh-Ville, a commencé à effectuer ce service à la suite de l’hospitalisation d’un des membres de sa famille. Ainsi, à l’hôpital, certaines personnes âgées lui ont alors demandé de faire la lecture de livres pour eux.

"Au début, je lisais gratuitement, puis après plusieurs lectures, les gens me payaient volontairement. Peu à peu, la lecture de livres m’a donné un petit boulot supplémentaire", a-t-elle déclaré. Au fur et à mesure, son volume d’heures s’est développé grâce au bouche-à-oreille des clients fidèles. Chaque mois, elle gagne en moyenne 2 millions de dôngs grâce à ce service.

Les genres de livres qui intéressent les auditeurs sont nombreux et dépendent du goût des clients: romans, récits, livres de sciences, etc. Habituellement, les auditeurs fournissent les livres, et le temps de lecture dure environ 2 à 3 heures. Nguyên Thi Lan travaille régulièrement dans trois hôpitaux ou bien chez les clients.

Exerçant ce métier depuis un an, Lê Thi Cuc, étudiante de l’Université de Sài Gon, a constaté que la lecture s’adressait aussi aux gens appréciant la culture ou les sciences, et qui, faute de temps, ne prennent pas le temps de lire. Ce travail lui permet également d’accéder à de récents ouvrages mais aussi de plus rares et anciens.

Selon cette étudiante, pour faire ce métier à long terme, les lecteurs doivent développer notamment des compétences vocales afin d’attirer l’attention des auditeurs, ce qui convient particulièrement aux femmes.

Un lien social extraordinaire

La lecture des livres crée un extraordinaire lien social entre les auditeurs et les lecteurs.
Photo: TN/CVN

La lecture des livres est à la fois l’occasion d’obtenir un revenu d’appoint pour les lecteurs, souvent de jeunes étudiants, et d’enrichir leurs connaissances. En outre, à travers ces échanges, auditeurs et lecteurs peuvent se distraire, partager leurs expériences de vie, facilitant ainsi une compréhension mutuelle. Cette activité crée alors un extraordinaire lien social pour les personnes âgées, les handicapés ou encore les malades, certains d’entre eux devenant même amis intimes.

Au moyen de ce service, les personnes concernées occupent leur esprit et leur temps, leur permettant ainsi de trouver des motivations pour surmonter les difficultés dans leur vie. Une personne âgée, dans l’arrondissement de Tân Binh, a affirmé que ce service lui a beaucoup apporté. En effet, elle aime beaucoup la lecture et cette activité favorise la mise en relation avec d’autres personnes, lui rendant la vie plus agréable.

De plus, un parent, dans l’arrondissement de Tân Phu, fait savoir que le service de lecture encourage progressivement sa petite fille à acquérir une habitude de lecture tout en se distrayant.

Petits désagréments

Malgré l’apparente légèreté de ce travail, les lecteurs rencontrent occasionnellement des situations embarrassantes. Par exemple, au-delà de la lecture, ils doivent parfois s’occuper des enfants, donner des cours de soutien scolaire, faire le ménage, ou encore faire la lecture d’ouvrages érotiques.

Afin d’éviter de tels inconvénients, les lecteurs doivent donc discuter avec leurs clients des attentes et exigences concrètes de ceux-ci: le lieu, le nombre d’heures, le tarif horaire, le type de lecture, etc. Enfin, il est à noter que dans le cas où la lecture s’effectue au domicile du client, les prestataires ne devront pas effectuer de service aux horaires tardifs.
 
Nguyên Tùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Coup de lifting pour le palais des glaces du parc Thông Nhât

Hanoï lance un site web touristique interactif Les visiteurs peuvent explorer les lieux célèbres de l’arrondissement de Hoàn Kiêm  grâce aux images panoramiques à 360 degrés et réserver des chambres d’hôtel et des tours ainsi qu’effectuer des achats en ligne.