07/08/2019 08:14
L'Iran est prêt à négocier avec les États-Unis si ces derniers lèvent leurs sanctions contre Téhéran, a annoncé mardi 6 août le président iranien Hassan Rohani, dont le chef de la diplomatie a dit la veille avoir refusé une invitation à rencontrer Donald Trump.
>>L'Iran demande à exporter le pétrole dans le cadre de l'accord sur le nucléaire
>>États-Unis: sanctions contre le chef de la diplomatie iranienne 

Le président iranien Hassan Rohani (droite) et le chef de la diplomatie Mohammad Javad Zarif, le 6 août à Téhéran. Photo: AFP/VNA/CVN

"La République islamique d'Iran est en faveur de négociations et, si les États-Unis veulent vraiment discuter, avant toute chose ils doivent lever l'ensemble des sanctions", a déclaré  le président iranien Hassan Rohani à la télévision, sans préciser sur quoi porteraient ces négociations.

Après s'être retiré en mai 2018 de l'accord international sur le nucléaire iranien de 2015, Washington a rétabli une série de lourdes sanctions économiques contre Téhéran, accusé de déstabiliser la région.

Depuis lors, les tensions n'ont cessé d'augmenter entre les deux pays. L'Iran s'est affranchi début juillet de certains engagements pris dans le cadre de l'accord et menace de poursuivre son désengagement graduel du pacte si les autres États parties (Royaume-Uni, Allemagne, France, Chine, Russie) ne l'aident pas à contourner les sanctions américaines, qui asphyxient son économie.

Répondant à M. Rohani, l'ambassadeur américain pour le désarmement Robert Wood a assuré que son "président était prêt à (...) avoir une discussion avec l'Iran". "Nous ne sommes pas sûrs que l'Iran veut avoir cette discussion", a-t-il cependant estimé.

Lundi 5 août, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a confirmé avoir refusé une invitation à rencontrer le président Trump, malgré selon lui des menaces de sanctions à son encontre.

Selon le magazine The New Yorker, la rencontre devait avoir lieu mi-juillet à la Maison Blanche, qui n'a pas confirmé ces informations. Fin juillet, Washington a décidé d'imposer des sanctions au ministre iranien.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.