09/04/2018 17:13
Le directeur de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran (OEAI), Ali Akbar Salehi, a déclaré dimanche 8 avril que la capacité de son organisation à reprendre la production d'uranium enrichi à 20% devrait servir de "message" pour les États-Unis.
>>Téhéran va se retirer de l'accord sur le nucléaire si Washington réimpose des sanctions
>>L'Iran accélère son développement d'un système de propulsion nucléaire

Le président iranien Hassan Rohani (droite) en visite à la centrale nucléaire de Bouchehr.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Si l'Occident se retire de l'accord sur le nucléaire, nous serons capables de reprendre la production d'uranium enrichi à 20% en l'espace de quatre jours", a-t-il affirmé au service de presse du parlement iranien. "C'est un message à l'intention des États-Unis", a-t-il ajouté sans donner plus de précisions.

L'Iran a longuement étudié la réponse à donner à un éventuel retrait des États-Unis de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien. "Nous espérons que les Américains ne renonceraient pas à l'accord... car ce serait un véritable défi scientifique pour eux", a encore déclaré M. Salehi.

Jeudi dernier 5 avril, il a mis en garde les États-Unis contre la tentation de prendre des mesures à l'encontre de l'accord sur le nucléaire iranien. M. Salehi a également décrit le président américain Donald Trump comme un homme d'affaires essayant d'appliquer un programme international par le biais de décisions imprévisibles.

M. Trump a plusieurs fois demandé la suppression des "clauses de temporisation" liées aux restrictions que les États-Unis imposent à l'Iran dans le cadre de cet accord. Il a également réclamé des règles d'inspection plus strictes, et une limitation du programme de missiles balistiques à longue portée de l'Iran.

L'Iran affirme cependant qu'il ne tolèrerait aucune autre limitation que celles qui sont spécifiées dans l'accord sur le nucléaire, connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), et qu'il n'accepterait aucune modification de l'accord. Au de-là d'une concentration en uranium 235 à 20%, l'uranium est considéré comme "hautement enrichi" par les conventions internationales, selon des experts.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.