29/09/2019 16:58
L'Iran a publié une photo "jamais vue auparavant" montrant le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, "au-côté" du guide suprême iranien Ali Khamenei, accréditant l'idée d'une rencontre récente entre les deux hommes.

>>Netanyahou appelle l'Europe à désigner le Hezbollah comme "organisation terroriste"
>>Hassan Nasrallah veut un gouvernement libanais de partenariat national

 

Photo obtenue par l'AFP auprès du bureau du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, le 28 septembre, montrant Hassan Nasrallah, le chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, lors de ce qui est présenté comme étant une "discussion exclusive" avec des membres du bureau dans un endroit et à une date non révélés.


La publication de cette photo survient après l'échec d'une tentative de médiation française en vue de permettre une rencontre entre le président iranien Hassan Rohani et son homologue américain Donald Trump en marge de l'assemblée générale des Nations unies cette semaine à New York.

L'idée, du point de vue de Paris, était aussi d'essayer d'amorcer un dialogue plus large avec l'Iran, notamment sur son influence régionale jugée "déstabilisatrice" par Washington et les Européens, à un moment de fortes tension entre Téhéran et l'Occident sur fond de désaccords sur la question nucléaire iranienne et d'escalade militaire dans le Golfe.

La photo, disponible samedi 28 septembre sur khamenei.ir, le site officiel de l'ayatollah Khamenei, doit faire la couverture d'un nouveau magazine, Massir (Chemin en persan), encore à paraître, et annonçant une interview "de cinq heures" avec M. Nasrallah.

Le cliché montre M. Nasrallah entouré sur sa droite de l'ayatollah Khamenei, et sur sa gauche du général de division Ghassem Soleimani, chef de la force Qods, la branche des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique.

Les trois hommes sont debout devant une porte fermée par un rideau et encadrée par des étagères de livres, décor qui évoque le bureau de M. Khamenei à Téhéran. Le général Soleimani apparaît vêtu en civil.

Il s'agit d'"une photo jamais vue auparavant", affirme le site sans préciser le lieu ni la date de sa réalisation.

La réclame pour le magazine Massir annonce que celui-ci contiendra "pour la première fois [...] des images des rencontres" entre M. Nasrallah et M. Khamenei.

La publication de la photo a été largement ignorée par les médias iraniens.

Le site khamenei.ir publie également une douzaine de photos de M. Nasrallah ainsi qu'une vidéo prises "lors d'une discussion exclusive" avec des membres du bureau du guide suprême. Le site ne précise là encore ni la date ni la lieu de la prise de ces images.

Ces documents montrent M. Nasrallah assis dans un fauteuil devant les portraits de M. Khamenei et de son prédécesseur, l'ayatollah Khomeiny, accrochés au mur. Deux autres clichés le montrent en train de discuter avec deux hommes non identifiés.

Avant la guerre israélienne contre le Liban de 2006, M. Nasrallah se rendait régulièrement et ouvertement à Téhéran. Depuis ce conflit, il ne fait que de très rares apparitions publiques.

En 2013, M. Nasrallah, cité par un journal libanais, avait indiqué s'être rendu en Iran pour discuter du conflit en Syrie, où son mouvement est engagé, comme la République islamique, en soutien au pouvoir du président Bachar al-Assad. Il n'avait alors pas précisé à quelle date il avait fait le voyage.

Le soutien au Hezbollah et aux groupes armés palestiniens du Hamas et du Jihad islamique est une constante de la politique extérieure de la République islamique.

Les autorités iraniennes ont également annoncé la tenue d'une cérémonie religieuse en hommage au "martyr Hadi Nasrallah", fils aîné du chef du "Parti de Dieu" tué en 1997 lors de combats avec les forces israéliennes au Liban.

La cérémonie doit avoir lieu lundi soir 30 septembre à Qom, ville sainte chiite à une centaine de kilomètres au sud de Téhéran, "en présence de [membres de] la famille" de M. Nasrallah et de jeunes venus de 60 pays.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.