15/07/2019 18:05
Le président iranien Hassan Rohani a déclaré dimanche 14 juillet que son pays était prêt à ouvrir des négociations avec les États-Unis si ces derniers venaient à lever leurs sanctions à l'encontre de son pays.
>>L'Iran répondra à la saisie d'un de ses pétroliers par le Royaume-Uni
>>Nucléaire: l'accord de 2015 ne survivra que si toutes les parties restent engagées

Le président iranien Hassan Rohani (droite) et son homologue américain Donald Trump. Photo: AFP/VNA/CVN

"Nous sommes toujours prêts à négocier. Je vous demande à cet instant même d'abandonner les intimidations, de lever les sanctions et d'en revenir à la logique et à la sagesse. Nous sommes prêts", a dit le président iranien Hassan Rohani, cité par l'Agence de presse semi-officielle Mehr.

Les dirigeants de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni, parties à l'accord nucléaire de 2015, se sont déclarés dimanche 14 juillet "extrêmement préoccupés" par l'escalade des tensions dans la région du Golfe, laquelle peut mettre l'accord en danger à moins que les parties concernées ne reprennent le dialogue, selon eux.

Un an après la sortie unilatérale de Washington de ce pacte, l'Iran annonçait le 8 mai dernier qu'il se désengageait de certaines de ses parties et donnait 60 jours aux Européens pour l'aider à garantir les bénéfices économiques qui lui étaient promis par le texte adopté à Vienne en juillet 2015.

Le 7 juillet, Téhéran a annoncé qu'il élevait le taux de pureté de son uranium faiblement enrichi au-delà de la limite de 3,67% fixée par l'accord de 2015. Le lendemain, l'Iran a révélé avoir élevé ce taux à au moins 4,5%. Suite à ces annonces, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo ainsi que d'autres hauts fonctionnaires de l'administration Trump ont promis davantage d'isolement et de sanctions contre Téhéran. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.