07/05/2018 15:15
Un retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien, le JCPOA, constituerait un "tort historique", a déclaré dimanche 6 mai le président iranien Hassan Rohani. M. Rohani a rejeté les menaces de Washington, affirmant que les Iraniens n'avaient pas peur des États-Unis.
>>Le monde perdra un outil majeur de la non-prolifération des ADM si Washington quitte
>>Les ministres russe et iranien des AE discutent de l'accord sur le nucléaire iranien
>>Téhéran va se retirer de l'accord sur le nucléaire si Washington réimpose des sanctions
>>L'Iran refuse toute modification de l'accord nucléaire

Photo distribuée par la présidence iranienne montrant Hassan Rohani lors d'un discours le 6 mai à Sabzevar, en Iran. Photo: AFP/VNA/CVN
"Notre grande nation poursuivra ses progrès et son développement" malgré les menaces, a-t-il déclaré. Il a souligné que la République islamique d'Iran était préparée à faire face à toute décision que pourraient prendre les États-Unis quant à cet accord.

"Nous devons garder à l'esprit que la décision que prendront les États-Unis la semaine prochaine ne changera pas notre vie", a-t-il affirmé. Et "l'Organisation de l'Énergie atomique d'Iran a également reçu des directives claires pour faire face à un éventuel retrait américain de l'accord sur le nucléaire", a-t-il déclaré.

L'Iran a notamment menacé de reprendre son programme d'enrichissement de l'uranium si le président américain Donald Trump se retirait l'accord sur le nucléaire. M. Trump doit décider d'ici le 12 mai s'il se retire ou non de cet accord, et a déjà annoncé qu'il ne renouvellerait pas l'exemption qui permet de suspendre les sanctions américaines contre l'Iran.

"Si les États-Unis choissent de quitter l'accord sur le nucléaire, la République islamique est prête à répondre à leur décision de manière appropriée", a également déclaré dimanche 6 mai Ali Akbar Velayati, haut conseiller de l'ayatollah Ali Khameneï, le Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran, selon la Press TV.

L'Iran est en mesure de répondre à n'importe quelle décision à propos du JCPOA, a affirmé M. Velayati, ajoutant que les Américains étaient libre de mettre ses affirmations à l'épreuve. Le major-général Mohammad Baqeri, chef d'état-major des Forces armées iraniennes, a quant à lui déclaré que l'armée était prête à faire face à toutes menaces.

"À l'heure actuelle, les forces armées maintiennent un très haut niveau de préparation, afin de pouvoir répondre à toutes menaces ou agressions", a confié dimanche 6 mai M. Baqeri au cours d'un rassemblement militaire dans la province du Khouzistan, dans le Sud-Ouest du pays.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.