14/03/2020 16:42

>>L'Iran dément toute implication dans l'attaque contre les forces américaines en Irak
>>Sécurité mondiale : l'Iran critique les coalitions conduites par les États-Unis 

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré vendredi 13 mars que les États-Unis devraient mettre fin à leur présence "illégale" dans la région. "Les États-Unis ne peuvent pas rejeter sur d'autres les conséquences de leur présence illégale en Irak", a dit M. Mousavi en réaction aux accusations des États-Unis blâmant des tierces parties pour une attaque récente contre sa base militaire en Irak. "Au lieu de commettre des actions dangereuses et des accusations infondées, M. (Donald) Trump devrait remettre en question complètement la présence et le comportement de ses forces dans la région", a-t-il dit. Une attaque à la roquette a frappé mercredi 11 mars une base militaire accueillant des forces américaines près de Bagdad. Cette attaque contre le camp militaire de Taji a fait trois morts dans les forces de la coalition dirigée par les États-Unis, dont deux Américains et un Britannique. En représailles, le département de la Défense des États-Unis a confirmé vendredi 13 mars dans un communiqué que les forces de la coalition avaient mené des frappes aériennes dans la nuit contre des bases militaires accueillant les forces paramilitaires irakiennes Hachd al-Chaabi.


Xinhua/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !