18/02/2021 10:22
Le chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif a déclaré mercredi 17 février que l'Iran était prêt à dialoguer avec le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, mais qu'il ne renégocierait pas l'accord sur le nucléaire de 2015.
Photo diffusée par l'Organisation iranienne de l'énergie atomique de l'usine souterraine de Fordo, le 6 novembre 2019.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le 23 février, la supervision (du programme nucléaire iranien) par l'AIEA sera réduite, et non pas interrompue", a indiqué le chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif aux journalistes à l'issue d'une réunion du cabinet à Téhéran, la capitale du pays, a rapporté l'Agence de presse étatique IRNA.

L'Iran a agi en conformité avec les accords de sauvegarde de l'AIEA, "
qui forment effectivement le standard de supervision de l'agence", et il continuera à le faire après la semaine prochaine, a affirmé M. Zarif.

M. Grossi a demandé à se rendre en visite en Iran dans les prochains jours et l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) discutera à cette occasion avec lui des "
modalités" de supervision de l'agence internationale, a ajouté le ministre iranien.
 
APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre