27/05/2018 15:12
L'Iran a démenti samedi 26 mai les informations selon lesquelles il négociera avec l'Union européenne (UE) au sujet du programme de missiles balistiques du pays, a rapporté l'agence de presse iranienne Tasnim.
>>Accord nucléaire: l'Iran fixe ses conditions aux Européens
>>"Il n'y a pas de solution alternative" à l'accord avec l'Iran
 

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.
Photo: AFP/VNA/CVN

De telles informations et mensonges font partie d'une "opération psychologique" menée par Israël, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, cité par Tasnim. "Nous avons répété à maintes reprises que nous ne négocions qu'au sujet du JCPOA (Plan d'action global conjoint) et que nous n'avons pas de revendications ou de mots au-delà", a-t-il déclaré.

L'accord sur le nucléaire iranien, connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), a été signé en 2015 entre l'Iran et six grandes puissances, à savoir la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l'Allemagne.

"L'UE elle-même a démenti les informations" sur les négociations sur les missiles, a ajouté M. Zarif.

Vendredi 25 mai, l'Iran et cinq autres parties à l'accord, à savoir la Grande-Bretagne, la Chine, la France, la Russie et l'Allemagne, ont tenu une réunion à Vienne pour discuter de l'avenir de l'accord sur le nucléaire iranien après le retrait des États-Unis.

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères et principal négociateur dans le dossier du nucléaire, a déclaré à l'issue de la réunion que l'Iran déciderait, après une série de négociations à différents niveaux dans les prochaines semaines, s'il reste ou non dans l'accord nucléaire.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.