16/05/2019 09:51
L'Iran a cessé d'appliquer certains des engagements contractés dans le cadre de l'accord sur le nucléaire de 2015, également connu sous le nom de Plan d'action global conjoint, a confié mercredi 15 mai une source bien informée au quotidien Tehran Times.
>>Iran: l'UE veut éviter "l'escalade", Washington met en garde contre "toute attaque"
>>L'Iran décide de suspendre certains de ses engagements pris dans le cadre de l'accord nucléaire

Une photo du réacteur de la centrale nucléaire de Bouchehr dans le Sud de l'Iran, le 26 février 2006.
Photo: AFP/VNA/CVN

La source, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a déclaré que l'Iran avait cessé de respecter les limites imposées à ses stocks d'uranium enrichi et à sa production d'eau lourde sur le site d'Arak.

Le 8 mai, la République islamique d'Iran a annoncé qu'elle allait faire usage de son droit à renoncer à certaines des obligations prescrites par le Plan d'action global conjoint (JCPOA) dans le but de protéger ses intérêts nationaux.

L'Iran a également donné 60 jours à l'Europe pour garantir la protection des intérêts iraniens dans le cadre du JCPOA. Faute de quoi, Téhéran a déclaré être prêt à prendre des mesures pour suspendre son adhésion à l'accord.

Pour sensibiliser le public aux mesures prises par l'Iran concernant le JCPOA, des journalistes pourront se rendre dans les prochains jours sur les sites nucléaires de Natanz et d'Arak, a déclaré au Tehran Times la source anonyme, qui ferait partie du Conseil suprême de la sécurité nationale d'Iran.

L'Iran a précisé que sa décision de renoncer à certaines de ses obligations dans le domaine nucléaire constituait une réaction au retrait américain du JCPOA l'année dernière, ainsi qu'à la lenteur des mesures prises par les Européens pour protéger les intérêts économiques de l'Iran dans le cadre de cet accord.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès