26/08/2018 15:51
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré samedi 25 août à Téhéran que l'Iran attendait toujours des garanties européennes sur la vente de pétrole iranien et les transactions financières.
>>Iran: le géant français Total se retire d'un projet gazier
>>Les sanctions américaines ternissent les fragiles relations entre l'UE et l'Iran

Une plateforme pétrolière iranienne, sur l'île de Khark.
Photo: AFP/VNA/CVN

"L'Union européenne doit adopter des mesures, dont la préservation de la vente de pétrole iranien et des canaux bancaires, et nous attendons toujours (pour l'Europe) à le faire", a déclaré M. Zarif, cité par la chaîne d'information "Press TV".

Il s'est exprimé en marge d'une conférence sur le développement politique iranien, après que les États-Unis ont unilatéralement annoncé leur retrait de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

L'Iran a appelé constamment les signataires européens de l'accord de 2015 sur le nucléaire à adopter des "mesures pratiques et concrètes" pour protéger les intérêts iraniens après le retrait des États-Unis.

L'Iran a signé cet accord historique avec les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Russie, la Chine et l'Allemagne en juillet 2015 pour suspendre son programme d'armes nucléaires en échange de l'assouplissement des sanctions.

Le président américain Donald Trump a décidé le 8 mai de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien et s'est engagé à réimposer des sanctions, dont l'embargo de pétrole, contre Téhéran.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.