28/07/2017 11:44
L'Iran a affirmé jeudi 27 juillet avoir testé avec "succès" un lanceur de satellite depuis son premier centre de lancement, a rapporté la télévision d'État.
>>La Chambre des représentants adopte des sanctions plus sévères à la Russie, à l'Iran et à la RPDC
>>L'Iran et l'Irak signent un accord de coopération militaire
>>Iran : deux ouvriers tués dans une attaque contre une zone frontalière

Lancement du satellite Simorgh, le 27 juillet en Iran.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'engin, appelé Simorgh (du nom d'un oiseau mythique iranien), est capable de placer des "satellites de 250 kilogrammes à une altitude de 500 kilomètres" au-dessus de la terre.

Ce lancement inaugure officiellement le Centre spatial Imam Khomeiny, construit pour lancer des satellites, selon la télévision d'État.

Selon la télévision qui a montré les images du lancement, ce centre se trouve dans la province de Semnan (à l'Est de Téhéran), où ont généralement lieu de tels lancements.

Mais c'est la première fois qu'un tel lancement se fait depuis le Centre spatial Imam Khomeiny qui "est un immense site où se fait la préparation, le lancement, le contrôle et le guidage de tous les lanceurs de satellites", selon un communiqué du ministère iranien de la Défense, chargé du programme spatial.

L'Iran avait envoyé en février 2015 un petit satellite d'observation construit localement, appelé Fajr (Aube, ndlr), d'un poids de 52 kilogramme, le premier depuis 2012, qui avait été placé "avec succès" en orbite à 450 kilomètres de la terre, selon les médias iraniens.

Il s'agissait du quatrième satellite de fabrication iranienne à être envoyé dans l'espace. Les trois premiers avaient été lancés entre 2009 et février 2012.

Téhéran a également lancé deux capsules transportant des êtres vivants, la première en février 2010 contenant un rat, des tortues et des insectes, et la seconde en janvier 2013 contenant un singe, qui, selon les médias officiels, a été récupéré vivant.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.