14/08/2018 13:05
>>Iran: "pas de guerre, ni de négociations avec les États-Unis", affirme Khamenei
>>L’Irak exhorte la communauté internationale à faire pression sur les États-Unis

Le Premier ministre irakien Haider Al-Abadi a déclaré lundi 13 août que parmi les sanctions adoptées par les États-Unis à l'égard de l'Iran, le gouvernement d'Irak ne respecterait que celle prévoyant l'interdiction du dollar des États-Unis (USD) dans les transaction. "Je n'ai pas dit que nous respections les sanctions des États-Unis contre l'Iran. La décision de l'Irak en ce qui concerne l'Iran est de ne pas faire de transaction (avec ce pays) en dollars américains", a déclaré M. Abadi lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire de son cabinet. Ces propos de M. Abadi interviennent une semaine après qu'il s'est engagé à respecter les sanctions américaines à l'encontre de Téhéran, par souci de protéger les intérêts de l'Irak. "Nous les respecterons pour protéger les intérêts de notre peuple", avait dit M. Abadi, soulignant que le non-respect des sanctions américaines nuirait aux intérêts de l'Irak. Le 7 août, les États-Unis ont réinstauré une première série de sanctions économiques contre l'Iran, des sanctions qui avaient été levées en conséquence de l'accord historique sur le nucléaire iranien conclu en 2015, quelques mois après l'annonce par le président américain Donald Trump de sa décision de sortir de cet accord en mai. Ces sanctions visent le commerce des métaux précieux de l'Iran, ses transactions en dollars, ainsi que le secteur automobile iranien.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.