27/04/2018 10:23
>>L'Irak propose à BP d'étudier des champs pétroliers de Kirkouk
>>Pétrole : l'Irak enregistre en décembre un pic de ses exportations

L'Irak a anoncé jeudi 26 avril l'octroi de nouvelles licences à des sociétés étrangères en vue de l'exploration et du forage de gisements gaziers et pétroliers. "La mise en concurrence dans le cadre d'un appel d'offres a débouché sur l'octroi de six licences en faveur de sociétés étrangères", affirme un communiqué du ministère irakien du Pétrole. L'octroi des licences, réalisé jeudi 27 avril, en vue de l'exploration et de l'exploitation de onze blocs non exploités, est le cinquième depuis que l'Irak a ouvert son secteur du gaz et du pétrole aux investissements étrangers, en 2009. L'économie irakienne dépend du pétrole car il représente plus de 90% de ses recettes. Début 2017, il a été annoncé que les réserves de pétrole confirmées en Irak a augmenté et atteint 153 milliards de barils, alors qu'une estimation antérieure atteignait seulement 143,1 milliards de barils. En 1972, l'Irak a nationalisé l'exploitation des gisements gaziers et pétrioliers du pays. En 2009, le gouvernement irakien a annoncé l'octroi de licences d'exploitation de champs gaziers et pétroliers aux compagnies étrangères, une première après 37 ans. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Le sala centenaire de la pagode Chot Le Centre d’études et de méditation bouddhiste khmer de la pagode Chot, aussi appelé sala, fait partie du patrimoine culturel régional. Retour sur son histoire particulière.