21/08/2018 14:49
Au premier semestre 2018, les transactions immobilières en Asie-Pacifique ont atteint 81 milliards de dollars, soit une hausse de 29% par rapport à la même période en 2017. La progression la plus élevée jamais enregistrée!
>>Immobilier: le Vietnam accueillera l’IREC 2018 en septembre
>>Immobilier: vague d’investissements en banlieue de Hô Chi Minh-Ville
>>Boom de l'immobilier à Quang Ngai

Les cours immobiliers en Asie-Pacifique sont plus hauts que jamais. 
Photo: BTC/CVN

Selon Jones Lang LaSalle (JLL), les transactions immobilières en Asie-Pacifique ont atteint 42 milliards de dollars au deuxième trimestre 2018, en hausse de 26% par rapport à la même période en 2017. Au cours des six premiers mois, le volume des transactions a ainsi franchi la barre des 81 milliards de dollars, en hausse de 29% par rapport à la même période l’an dernier. Un record battu en bonne et due forme...

La région Asie-Pacifique est en phase de reprise depuis la période de récession précédente. Le rythme des transactions a considérablement augmenté comparé aux autres régions du monde. En cela, la croissance en Asie-Pacifique a poussé les transactions immobilières mondiales à 341 milliards de dollars au premier semestre 2018, soit une hausse de 13% par rapport à 2017.

Selon Pranav Sethuraman, en charge de la division-recherche mondiale sur le capital de JLL, la région Asie-Pacifique est tirée vers le haut par la reprise économique des marchés développés tels que l’Australie et le Japon, ainsi que par la croissance à long terme des marchés émergents tels que l’Inde, l’Indonésie et le Vietnam.

Un marché potentiel

Les volumes d’investissement sur la plupart des grands marchés d'Asie-Pacifique ont enregistré une croissance positive au premier semestre. Les principaux marchés tels que Hong Kong (Chine), la République de Corée et l’Australie ont enregistré des taux moyens de 110% par rapport à 2017. Malgré une baisse enregistrée au deuxième trimestre, l’activité globale a progressé de 3% en Chine et de 7% au Japon. M. Sethuraman estime que les marchés jouissant d’une forte démographie, tels que le Vietnam, l’Indonésie et la Chine, constituent la base du développement durable du secteur régional.

En effet, ces trois pays disposent respectivement d’une population totale de 93 millions, 261 millions et 1,3 milliard de personnes. Ils connaissent par ailleurs une croissance continue de leur classe moyenne, une urbanisation rapide, une population jeune et une amélioration significative de la transparence de leur marché immobilier.

Stephen Wyatt, directeur général de JLL Vietnam, a déclaré que le Vietnam continuait d’afficher de belles perspectives s’agissant de l’attrait des investissements étrangers dans les portefeuilles immobiliers. Le marché est prometteur en raison de l’augmentation du pouvoir d’achat, de la croissance des dépenses des consommateurs concernant l’habitat, de l’augmentation de la population urbaine et d’une forte démographie.

L'entreprise a également publié un rapport sur la transparence mondiale de la propriété en Asie du Sud-est. Le Vietnam y figure comme marché à forte croissance avec le statut de "semi-transparent".

Minh Thu/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.