06/08/2021 18:16
Nguyên Hoàng Bao Dai fait la fierté de la communauté vietnamienne des technologies de l'information, en devenant le troisième Vietnamien à être reconnu par Google en tant qu’expert développeur (Google Developer Expert), grâce à la création d’un modèle de composition musicale réalisé à l’aide de l'intelligence artificielle.
>>L’intelligence artificielle, une technologie de "rupture" qui pose question
>>Lancement du premier projet sur l’humain artificiel avec maîtrise en langue vietnamienne

L’ingénieur-compositeur Nguyên Hoàng Bao Dai.
Photo : NVCC/CVN

Diplômé en l’informatique de l'Université des sciences naturelles de Hô Chi Minh Ville, Nguyên Hoàng Bao Dai est devenu ensuite ingénieur en intelligence artificielle (IA). Passionné également de musique, il a mis son savoir au service de la création d’œuvre musical assistée par ordinateur.

Il y a quelques mois, il a fait sensation en publiant une vidéo musicale intitulée "Dân IT", créée par lui-même.

"Si l'IA peut dessiner des images, elle peut aussi aider à écrire de la musique. C’est pour cela que j’ai décidé de créer un modèle d'IA qui compose de la musique pour les Vietnamiens selon leurs goûts", explique-t-il.

Depuis 2017, Nguyên Hoàng Bao Dai ne cesse de perfectionner son modèle, qui permet aujourd’hui de créer dix mélodies à la seconde ! L’utilisateur n’a besoin en effet que de donner quelques notes musicales, puis le système traite les données et crée une véritable mélodie. L’algorithme offre aussi la possibilité de créer des versions différentes de la mélodie, que les utilisateurs pourront choisir et éditer.

Ce modèle est destiné aux amateurs de musique, mais pas seulement. En effet, cela pourrait aussi raccourcir le temps de création des professionnels en fournissant des suggestions de mélodie. Les auteurs auront alors plus de temps à consacrer à l’arrangement ou à l’écriture des paroles.

Ce qui rend le travail de Nguyên Hoàng Bao Dai spécial, c’est qu’il a pensé aux goûts musicaux des vietnamiens. En effet, de par le monde, des modèles AI de création musicale existent déjà mais ne composent que des mélodies de musique classique. Afin de pouvoir créer de la musique moderne, notamment des balades pops, il a dû créer et perfectionner un algorithme unique en son genre.

Le plus grand défi relevé par ce "musicien-ingénieur" fut de trouver la source d'entrée de données sur la musique moderne. On ne peut pas en effet les obtenir à partir de chansons sur le réseau de partage de vidéos YouTube car il s'agit des productions complètes soumises au droit d’auteur, alors que le système ne peut lire et comprendre que les données d'entrée sous forme de fichiers MIDI.

À noter qu'un fichier Midi est un fichier qui contient des informations Midi organisées pour former un morceau de musique complet. Il contient une ou plusieurs séquences temporelles d'instructions Midi qui décrivent quand et comment les notes du morceau doivent être jouées. D'autres informations permettent de spécifier quels sont les instruments qui jouent, les volumes, les différents contrôleurs et autres messages Midi. Le fichier Midi constitue un format universel d'échange de données musicales entre différents appareils et ordinateurs. 

Dix chansons en une seconde

Le modèle de l'intelligence artificielle de Bao Dai peut créer dix chansons en une seconde.
Photo : NVCC/CVN

Pour résoudre ce problème, Bao Dai a passé des jours à jouer du piano et à enregistrer les mélodies de chansons vietnamiennes modernes et à les traiter ensuite sous format MIDI. C’est ainsi que son modèle utilise aujourd’hui plus de 30.000 fichiers de chansons, dont 25.000 chansons jouées par lui-même pour collecter les données. L’ingénieur raconte qu’il jouait parfois 200 à 300 chansons par jour !

Un autre défi de taille est celui de la capacité des systèmes d’exploitation actuels.  Les ordinateurs de bureau ou portables ordinaires n'ont pas assez de puissance pour réaliser les calculs nécessaires des algorithmes d'intelligence artificielle. Bao Dai décida alors de se tourner vers le cloud computing et de payer des frais selon les besoins en données d'utilisation.

Petit à petit, le jeune ingénieur améliore son modèle et espère développer à l’avenir la capacité de création des accords et d'écriture des paroles, afin d’accompagner de manière globale le musicien.

Mais, rappelle-t-il, l’IA ne remplacera pas le génie du musicien. Chaque compositeur doit être capable d’avoir son propre style et une patte artistique propre s’il veut conquérir le public. L’IA est un accompagnateur et un facilitateur.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le sud de Phu Quôc émerge comme un nouveau paradis de villégiature En cette période stressante, trouver un bel espace pour se détendre sera une tendance et le sud de Phu Quoc dans la province de Kiên Giang dans le delta du Mékong, apparait comme une destination idéale pour une "mise au vert" idéale.