24/06/2018 04:42
C’est l’intégration internationale qui a permis au Vietnam d’obtenir des résultats encourageants, surtout dans le secteur économique. Mais si celle-ci peut créer des opportunités, elle est également source de défis. Recommandations d’économistes et de dirigeants.
>>Vers une croissance annuelle de 15-20% des exportations
>>La Bulgarie s’engage à soutenir l'Accord de libre-échange UE - Vietnam
>>APEC : nouvelle vision et position du Vietnam

"Nous continuons d’ouvrir le marché afin de nous intégrer davantage"

Le directeur de l’Institut national de l’économie, Trân Dinh Thiên

Le Vietnam a atteint des sommets depuis l’ouverture de son économie. Nous devrions poursuivre ces politiques d’ouverture, afin de nous intégrer de façon intégrale à l’économie globale. Mais nous devons également assurer l’indépendance de nos politiques.

L’accord de libre-échange (Free trade agreement - FTA) entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) devrait être signé prochainement. Une fois signé, le Vietnam devra respecter strictement ses engagements ainsi que les normes d’exportation de ses produits. La mise en place du FTA permettra ainsi aux entreprises domestiques d’élever leur compétitivité.

En outre, ces accords commerciaux stimuleront les exportations nationales vers de nouveaux marchés. L’intégration à l’économie internationale est une nécessité et doit être renforcée.


"2018, année-charnière pour l’intégration mondiale"

L’économiste Lê Dang Doanh

2018 est une année importante pour l’intégration. Plus précisément, le Vietnam devra respecter ses engagements dans le cadre de ses 16 accords de libre-échange signés. Depuis le 1er janvier, de nombreuses lignes fiscales d’importation au Vietnam, dont la taxe d’importation d’automobiles de l’ASEAN, ont été réduites à 0%.

Selon les prévisions, 2018 serait peut-être l’année où le Vietnam serait reconnu comme une économie de marché par l’OMC conformément aux engagements signés avec cette organisation. À l’heure actuelle, l’économie de marché du Vietnam a été reconnue par 65 pays à l’exception des États-Unis, du Japon et de l’UE, trois figures de proue de l’économie mondiale.

L’économie vietnamienne a obtenu des résultats encourageants grâce à une meilleure intégration économique à l’international.
Photo: VNA/CVN

2018 c’est également l’année où l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE pourrait être signé. L’UE constitue actuellement l’un des premiers partenaires commerciaux du Vietnam. La signature de cet accord de libre-échange permettra l’augmentation des exportations vietnamiennes vers le vieux continent.

L’année dernière, le Vietnam a exporté ses produits agricoles vers 180 pays, pour un total de 36,37 milliards de dollars. L’agriculture vietnamienne possède de nombreux atouts et devrait se dynamiser davantage les prochaines années.


"Les FTA permettent d’améliorer l’économie du Vietnam"

L’ambassadeur, chef de la Délégation de l’UE au Vietnam, Bruno Angelet

Les FTA poussent le Vietnam à améliorer la compétitivité de son économie.

Les produits agricoles vietnamiens jouent un rôle important dans la valeur des exportations. Café et caoutchouc, notamment, s’affirment sur le marché mondial. Les marchandises vietnamiennes exportées bénéficieront de priorités fiscales après la signature de l’accord de libre-échange Vietnam - UE (EU - Vietnam Free trade agreement - EVFTA). Cependant, ces produits devront satisfaire aux normes européennes sur la sécurité sanitaire des aliments.

Le Vietnam devra élaborer des normes permettant à ses produits d’être expédiés facilement vers l’UE.

Nous nous intéressons beaucoup à la qualité des marchandises. Si les produits vietnamiens répondent aux normes de l’UE, ils pourront être présents dans le monde entier.


"Les compagnies textiles favorisées par les FTA"

Le directeur général du Groupe du textile-habillement du Vietnam, Lê Tiên Truong

Après dix ans d’adhésion à l’OMC, les produits du textile-habillement ont rapporté 31 milliards de dollars. C’est grâce à ces accords que le secteur a pu atteindre ces résultats prometteurs et que les produits "made in Vietnam" ont pénétré plusieurs marchés exigeants dont les États-Unis, le Japon et la République de Corée, notamment.

Dans le contexte d’intégration mondiale, ce secteur souhaite que le gouvernement s’intéresse davantage aux FTA et que les banques accélèrent le décaissement de prêts.


"L’EVFTA sera positif pour l’économie vietnamienne"

Le président de la Chambre de Commerce européenne au Vietnam, Gellert Horvath

L’EVFTA va affecter de manière positive sur l’économie vietnamienne. Le café, le prêt-à-porter, les articles en cuir ainsi que les chaussures demeurent actuellement les produits d’exportation phares du Vietnam vers l’UE. Grâce à l’EVFTA, ces produits pourraient afficher, les prochaines années, une croissance d’exportation de 30% à 40%.

Afin d’accroître le montant des exportations, le Vietnam devrait diversifier davantage ses produits agricoles dont ceux à base de bambou, notamment.

La Chambre de Commerce européenne au Vietnam a reçu de nombreuses demandes de la part de compagnies vietnamiennes désireuses d’obtenir son soutien dans l’exportation de leurs marchandises. Cependant, une question épineuse demeure: peuvent-elles répondre aux normes européennes sur la sécurité sanitaire des aliments?

Nguyên Quynh - Hoàng Phuong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.