26/07/2017 01:14
L’Inspection de la ville de Hanoï a indiqué lundi 24 juillet que les terres de l’aéroport de Miêu Môn dans les limites administratives de la commune de Dông Tâm, du district de My Duc, en banlieue de Hanoï, relève du domaine foncier de la défense.

>>Hanoi : publication du projet de conclusion de l’inspection sur l’affaire de Dông Tâm
>>Le président du Comité populaire de Hanoï dialogue avec les habitants de Dông Tâm
>>Hanoï mène une "inspection totale" du dossier foncier à Dông Tâm

Toute la superficie de l’aéroport de Miêu Môn située dans les limites de la communes de Dông Tâm relève du domaine fontier de la défense, a fait savoir l
’Inspection de Hanoï dans ses conclusions sur l’inspection totale de la gestion et de l’utilisation de ces terres.
 

La cérémonie de publication des conclusions de l’inspection complète sur la gestion et l'utilisation de la superficie des terres de l'aéroport de Miêu Môn, le 7 juillet à Hanoï. Photo : Nguyên Van Thang/VNA/CVN 

Selon les inspecteurs, en avril 1980, le Premier ministre a confié 208 ha de terre à l’Armée pour la construction de la première phase de l’aéroport de Miêu Môn.

La ferme étatique de Luong My a remis par la suite au Commandement du Génie 28,7 ha sur les 31,9 ha situés dans les limites administratives du district de Chuong My mais prévus pour la construction de la deuxième phase de l’aéroport.

Cette superficie a été ainsi portée à 236,3 ha selon la cartographie établie en juin 2017 par le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement.

Depuis 1981, toute la superficie de l’aéroport de Miêu Môn se trouvant dans les limites administratives de la commune de Dông Tâm a été mise sous la gestion des unités de défense, a indiqué l’Inspection de la ville de Hanoï dans ses conclusions.

Cependant, les unités de défense et le Comité populaire de la commune de Dông Tâm ont fait preuve d’une gestion et d’une utilisation relâchées, a-t-elle écrit, constatant également que l’absence d’un dossier relatif aux 31,9 ha devant être soumis par le ministère de la Défense pour décision.

La Brigade 28 a signé avec le Comité populaire de la commune de Dông Tâm un contrat annuel d’exploitation de terres à des fins agricoles. Ce contrat étant annulé en 2012, elle continuait de gérer 236,7 ha (2,5 ha étant destinés à contruire un couloir de communications).

En 2015, le Groupe de télécommunications de l’Armée (Viettel) s’est vu confier 50,3 ha pour la mise en œuvre d’un projet de défense. Mais en février 2017, certains habitants locaux y ont apporté des machines pour leur travail du sol.

En réalité, il n’existe pas une quelconque superficie de 59 ha ni 49 ha mentionnée par M. Lê Dinh Kinh et certains autres citoyens locaux, a fait savoir l’Inspection de la ville de Hanoï.

Les inspecteurs ont également proposé au Comité populaire de la ville de Hanoï de donner instruction à la Police de Hanoï de travailler en collaboration avec l’agence d’enquête pénale du ministère de la Défense à l’identification et au traitement des infractions.

Ils ont en même temps demandé au Comité populaire du district de My Duc de collaborer avec les unités de défense concernées de prendre les mesures nécessaires pour récupérer les terres illégalement occupées et les remettre au groupe Viettel pour réaliser des ouvrages de défense.

VNA/CVN  

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Sixième conférence sur la coopération touristique Vietnam - Taïwan (Chine) La 6e Conférence sur la coopération Vietnam - Taïwan (Chine) dans le tourisme a été organisée le 23 novembre dans la ville de Ha Long, province septentrionale de Quang Ninh.