17/02/2017 22:29
L'instabilité économique de l'Union européenne (UE), la démission du Premier-ministre italien Matteo Renzi, ou encore la sortie du Royaume-Uni de l’UE (Brexit), vont avoir une incidence sur les exportations vietnamiennes, notamment de textile-habillement et de produits aquatiques.
>>Poursuite d’une politique monétaire prudente et flexible
>>Textile-habillement : des entreprises continuent de rencontrer des difficultés en 2017
>>Le Royaume-Uni affirme son soutien à l’ALE UE-Vietnam

Plus de 50% des produits exportés au Royaumi-Uni par les entreprises vietnamiennes du secteur du textile-habillement connaissent des difficultés.
Photo : VNA/CVN

L’Union européenne est le troisième partenaire en commerce du Vietnam après la Chine et les États-Unis, et la deuxième zone d’export après les États-Unis. Parmi les produits d’exportation majeure, on trouve le textile et l’habillement, les chaussures, les meubles en bois, ou encore les produits aquatiques. Donc, le Brexit aura d’importantes conséquences pour les entreprises vietnamiennes.

Difficultés du secteur du textile et de l’habillement

«La fin de ce premier trimestre, le Brexit aura des effets pour notre secteur du textile et de l’habillement», prévoit Lê Tiên Truong, directeur général du Groupe du textile et d'habillement du Vietnam (Vinatex). De plus, l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE a été approuvé. Il s’agit d’un avantage pour le Vietnam, pourtant, après environ 2 ans, des privilèges douaniers (c’est à dire la diminution des tarifs douaniers) seront applicables à nombre de produits. Et de 3 à 7 ans plus tard, les taxes sur les articles du textile seront réduites, et plusieurs commandes bénéficieront de privilèges fiscaux à la fin de l’année 2017. C’est ce qu’a récemment fait savoir M. Truong.

Cette année, l’objectif des entreprises vietnamiennes du textile est de préférer les petites et moyennes commandes, et, plus particulièrement, de recevoir de grandes commandes afin de concurrencer les producteurs-exportateurs bénéficiant du système généralisé de préférences tarifaires (GSP) de l’UE.

Fin 2016, les commandes des sociétés du groupe Vinatex ont rencontré des difficultés en raison des effets de la sortie du Royaume-Uni de l’UE. C’est pourquoi le secteur du textile et de l’habillement du Vietnam a demandé au ministère de l’Industrie et du Commerce à ramener l’objectif de chiffre d’affaires à l’export à 29 milliards de dollars pour 2017. Selon le président de l’Association du textile et de l’habillement du Vietnam (Vitas), Vu Duc Giang, plus de 50% des produits exportés au Royaumi-Uni par les entreprises vietnamiennes de ce secteur connaissent des difficultés. Il s’agit de baisses ou de suspension de commandes. Auparavant, les produits exportés en UE devaient avoir des codes tarifaires. Maintenant, en raison du Brexit, les réglementations vont changer, ce qui entraînera des difficultés pour les entreprises d’export sur ce marché.

Pour le Vietnam, le Royaume-Uni est le plus grand marché d’import de l’UE pour les produits du textile et d’habillement, avec plus de 21% du total des produits de textile et d’habillement exportés en UE. Actuellement, avec les conséquences du Brexit, le marché britannique recule progressivement. Il ne s’agit pas seulement d’entreprises vietnamiennes, plusieurs investisseurs britanniques au Vietnam rencontre aussi des difficultés.

Durant les 4 premiers mois de 2016, les exportations de crevettes au Royaumi-Uni ont connu une forte croissance de 39%. Photo : VNA/CVN

Problèmes de taux de change

Le Royaumi-Uni est aussi un grand importateur de produits aquatiques vietnamiens, et la Livre Sterling ayant baissé, les entreprises de ce secteur subissent un manque à gagner.

D’après quelques informations de l'Association des producteurs et des exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), les exportations vietnamiennes dans ce pays ne bénéficieront pas encore de privilèges en matière fiscale. Durant les 4 premiers mois de 2016, les exportations de crevettes au Royaumi-Uni ont connu une forte croissance de 39%. Mais depuis la survenance du Brexit, elles ont nettemement reculé pour s’établir à 16%.

En outre, en raison des conséquences d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE, des entreprises de production des meubles en bois, ainsi que de chaussures rencontreront aussi beaucoup de difficultés.

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Visite à la héronnière de Bang Lang La héronnière de Bang Lang, une attraction de la ville de Cân Tho (delta du Mékong) d’un grand potentiel, sera gérée de manière plus efficace pour augmenter le nombre de touristes, selon les autorités locales.