12/11/2017 11:11
La pagode Linh Phuoc, à Dà Lat, possède une architecture originale. Elle est entièrement construite avec des milliers de morceaux de porcelaine et de faïence, d’où elle tire son nom vietnamien de «Chùa ve chai».
>>Florilège de couleurs au village horticole de Van Thành à Dà Lat
>>Lâm Dông : Dà Lat, la ville noyée dans la verdure

La pagode Linh Phuoc possède une architecture très originale.

À 8 km du centre-ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), la pagode Linh Phuoc est située au 120, rue Tu Phuoc, dans le 11e arrondissement. Construit en trois ans, de 1949 à 1952, l’édifice s’élargit sur une superficie de près de 7.000 m². Toutes ses parties témoignent de travaux minutieux et pointilleux. Le sanctuaire impressionne les visiteurs par ses deux rangs de grandes colonnes ornées de dragons, qui exposent également des bas-reliefs décrivant la vie de Bouddha.

Fiers de la statue du Bodhisattva

Linh Phuoc abrite une tour de 7 étages, haute de 37 m, dans laquelle se trouve une cloche, considérée comme la plus grande du Vietnam. Celle-ci, fondue en 1999, mesure 4,3 m de haut, 2,3 m de diamètre et pèse 8,5 tonnes. Les artisans de Huê (province centrale de Thua Thiên-Huê) ont été chargés de sa confection qui a duré plus d’un an. Sur la cloche est gravée l’image du Bodhisattva et de pagodes connues du Vietnam. Les visiteurs inscrivent souvent leur nom ainsi que leurs désirs sur des morceaux de papier qu’ils collent sur la cloche gigantesque, puis la sonnent trois fois, dans le souhait qu’ils deviennent réalité.

La pagode est particulièrement fière de sa statue du Bodhisattva, d’une grande originalité, qui a battu un record en Asie. En effet, elle est entièrement faite et composée de 600.000 fleurs dites «éternelles» (dont le nom scientifique est Xerochrysum bracteatum). Ce sont 600 adeptes de la pagode et 30 artisans qui ont dû travailler sans relâche pendant 20 jours pour sa fabrication. La statue a été inaugurée en 2010 lors du Festival floral de Dà Lat.
 
Texte et photo : Vân Anh/CVN
 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.