08/09/2021 21:31
Les chaînes d’approvisionnement mondiales ont été impactées par la pandémie de COVID-19. Au Vietnam, le secteur de l’électronique est très important et nombre d’unités de productions liées à de grandes firmes multinationales ont vu leurs activités se réduire avec la crise. Quels sont ainsi les enjeux présents et futurs pour le secteur industriel vietnamien ?
>>L'industrie électronique du Vietnam s’avère attractive pour les investisseurs étrangers
>>Les investissements étrangers affluent au Vietnam malgré le COVID-19

Production de composants électriques et électroniques à la compagnie de Minda Vietnam à Vinh Phuc (Nord) .
Photo : VNA/CVN

Lors d'un forum intitulé "Connecter les entreprises à la chaîne d'approvisionnement mondiale : opportunités et défis dans la période post-COVID-19" venant d'être organisé, Dô Thi Thuy Huong, vice-présidente de l'Association vietnamienne des industries de soutien et membre du conseil d'administration de l'Association des industries électroniques du Vietnam (VEIA), a déclaré que "le développement accéléré de la numérisation oblige les entreprises locales à intensifier l'innovation car elles ne peuvent plus compter sur leurs avantages traditionnels comme la main-d'œuvre bon marché et des ressources naturelles disponibles".

Au lieu de cela, a-t-elle ajouté, "l'industrie vietnamienne doit offrir une main-d'œuvre manufacturière hautement qualifiée".

Outre le risque de prendre du retard en matière technologique, l'industrie vietnamienne de l'assistance électronique est également confrontée aux nouveaux défis liés à la protection de l’environnement, notamment l’exploitation durable des ressources naturelles. 

Enfin, le risque de pénurie de matériaux, de composants et de pièces de support pour l'industree électronique en raison de la pandémie de COVID-19 est bien réel pour les fabricants nationaux, qui s'approvisionnent en composants en Chine, en République de Corée et au Taiwan (Chine).

Éviter de prendre du retard

La transformation numérique dans les entreprises vietnamiennes reste lente. Bien que l'application des technologies numériques dans la production et les affaires soit une condition importante pour le développement, la plupart des entreprises vietnamiennes utilisent des ordinateurs à un niveau basique mais manquent d'applications professionnelles performantes.

Encore aujourd’hui, peu d'entreprises sont prêtes à investir dans la numérisation : "Jusqu'à 51% des entreprises vietnamiennes utilisent la technologie numérique pour la publicité et le marketing de produits, mais seulement 1% l'utilisent pour les ventes en ligne", a déclaré Pham Liên Anh, un expert de la Société financière internationale.

Pendant ce temps, toutes les entreprises en amont des chaînes de valeur multinationales de l'électronique disposent de départements spécialisés dans les technologies de l'information qui créent des plates-formes numériques, leur permettant de se connecter à l'échelle mondiale, de créer des systèmes de base de données pour la gestion et l'évaluation des fournisseurs mondiaux.

Face aux défis mentionnés ci-dessus, Dô Thi Thuy Huong recommande que le Vietnam ajuste rapidement ses politiques pour soutenir les entreprises et assurer des entrées d'IDE plus sélectives. La priorité devrait être donnée aux technologies avancées et durables qui ont un effet profond sur l'économie vietnamienne et créent plus d'opportunités pour les entreprises vietnamiennes de participer à la chaîne d'approvisionnement mondiale.

Toujours selon elle, le gouvernement devrait davantage concentrer ses investissements publics auprès des entreprises leaders du secteur industriel afin d'attirer les petites et moyennes entreprises, développer et former une chaîne d'approvisionnement pour les entreprises vietnamiennes. En particulier dans le secteur manufacturier, l'État doit donner la priorité aux investissements dans les technologies de haut de gamme et éviter les technologies et les machines obsolètes.

Quang Huy/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.