16/01/2022 17:35
Le ministère indonésien de l'Énergie et des Minéraux vise à produire 663 millions de tonnes de charbon en 2022, en hausse de 7,9% par rapport à l'année dernière, étant donné que le gouvernement ajuste en permanence les politiques liées à l'interdiction d'exportation de charbon début janvier.
>>L'Inde ouvre l'exploitation du charbon au secteur privé pour dynamiser l'économie
>>Le secteur financier a apporté 745 milliards d'USD au développement de projets charbon

Des barges de charbon sont photographiées alors qu'elles font la queue pour être tirées le long de la rivière Mahakam à Samarinda, en Indonésie.
Photo : Reuters/VNA/CVN

Le ministre de l'Énergie et des Minéraux, Arifin Tasrifi, a déclaré lors d'une conférence de presse sur les performances du ministère de l'Énergie et des Minéraux en 2021 le 12 janvier que le pays s'était fixé pour objectif d'exploiter 663 millions de tonnes de charbon en 2022.

De ce nombre, 165,7 millions de tonnes sont destinées à la consommation intérieure et le reste est destiné à l'exportation. Cela signifie que l'objectif d'exportation de charbon en 2022 a également augmenté de 14,3% par rapport aux 435 millions de tonnes fixés en 2021.

La production de charbon de l'Indonésie a atteint 98,24% de l'objectif fixé de 625 millions de tonnes en 2021, soit 614 millions de tonnes.

Plus tôt, le directeur général des minéraux et du charbon, Ridwan Djamaluddin, a déclaré qu'en 2021, seulement 15% des 634 entreprises charbonnières nationales avaient rempli leurs obligations de fournir du charbon au marché intérieur pour desservir la production d'électricité et l'industrie. Ridwan Djamaluddin a suggéré aux compagnies charbonnières d'améliorer leurs politiques et d'accroître leur responsabilité envers le pays.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Cao Bang travaille avec des experts du Réseau mondial des géoparcs Le Comité populaire de la province de Cao Bang au Nord a travaillé le 25 mai avec un groupe d’experts du Réseau mondial des géoparcs sur le géoparc mondial Non Nuoc Cao Bang, en vue de la réévaluation prochaine de ce géoparc.