03/02/2020 22:55
Cette année, l’Indonésie a fixé l’objectif d’attirer 886.000 milliards de roupies (63,28 milliards d'USD) : 55% provenant des investissements domestiques et le reste, des investissements étrangers.
>>L'Indonésie appelle à l'investissement étranger dans sa nouvelle capitale
>>L'Indonésie table sur 56 milliards de dollars d’investissement en 2019

L’Indonésie voudrait attirer plus de 60 milliards d'USD en 2020.
Photo:  CTV/CVN

Le président du Conseil de coordination des investissements (BKPM) de l’Indonésie, Bahlil Lahadalia a convaincu que l'objectif serait achevé en se basant sur de bons résultats de l’an dernier dans l’attrait des investissements et l’amélioration de l’environnement d’investissement.

Il s’est aussi engagé de régler des difficultés liées à 24 projets d’investissement d’un montant total de 700.000 milliards de roupies, dûes aux règlements empiétés concernant la libération du terrain et la délivrance de la licence. Auparavant, le président indonésien Joko Widodo avait donné l’ordre de résoudre les difficultés de ces projets avant le mois de juillet 2020.

En plus, Bahlil Lahadalia s’est engagé d’améliorer la position de l'Indonésie dans le classement de l’environnement effectué par la Banque mondiale, de la 73e place actuellement à 60e place vers 2020 et à 40e place dans les 4 ans à venir. Pour atteindre cet objectif, récemment, BKPM et Indonesia Stock Exchange (IDX) ont signé un protocole d’accord pour favoriser les entreprises indonésiennes et étrangères  dans l'émission des actions.

Selon BKPM, l’an dernier, l’Indonésie a débloqué 809.600 milliards de roupies (57,82 milliards d'USD) de fonds d'investissement, soit 102,2% du plan fixé et représentant une hausse de 12,24% sur un an.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

COVID-19 : des touristes sud-coréens à Dà Nang retournent à leur pays d’origine Sur la base de demandes de touristes sud-coréens et de propositions du consulat général de Répubique de Corée et des organes compétents, Dà Nang a rapatrié mardi soir 25 février 20 Sud-Coréens vers leur pays d’origine.