24/08/2019 00:15
Le ministre indonésien de l’Agriculture et de l’Aménagement du territoire, Sofyan Djalil, a déclaré jeudi 22 août que la nouvelle capitale du pays serait construite dans la province de Kalimantan Est, sur l’île de Bornéo, a-t-on appris de la presse locale.
>>L’Indonésie renforce la sécurité dans la province de Papouasie occidentale
>>L'Indonésie interdit les activités autour du volcan Merapi

Jakarta ne sera bientôt plus la capitale de l’Indonésie.
Photo: EPA-EFE/VNA/CVN

La déclaration sur  la nouvelle capitale d'Indonésie intervient après que le président indonésien Joko Widodo a formellement proposé la semaine dernière au Parlement de transférer la capitale de Jakarta.

Cependant, le ministre Sofyan Djalil n’a pas dévoilé le site exact de la nouvelle capitale, indiquant que le gouvernement aura 3.000 hectares de terrain dans la province pour la première étape de développement.

La nouvelle capitale de l’Indonésie serait conçue comme une ville intelligente durable, dotée d’un réseau de transports en commun efficace ainsi que de systèmes d’électricité verte et d’approvisionnement en eau. Selon les médias locaux, la région de Bukit Soeharto ou la ville de Samboja pourrait être choisie comme nouveau centre administratif.

Le développement de la nouvelle capitale pourrait coûter au bas mot quelque 33 milliards de dollars, y compris la construction de nouveaux bureaux gouvernementaux et l’hébergement d’environ 1,5 million d’employés.

L’Agence nationale de planification du développement (Bappenas) a déclaré que le plan de déménagement pourrait commencer en 2024.

Ville située au bord du littoral, Jakarta compte aujourd’hui 9,6 millions d’habitants, mais sa conurbation héberge près de 30 millions d’habitants.

La ville s’est urbanisée en quelques décennies seulement, et son infrastructure n’a jamais été ajustée à ce développement éclair, d’où les embouteillages chroniques. La congestion de la capitale coûte plus de 7 milliards de dollars par an à l’économie du pays.

Mais victime de plus en plus d’inondations, la capitale s’enfonce petit à petit, en raison de sa faible altitude et de fortes pluies qui tombent près de la moitié de l’année. Selon les scientifiques, dans une trentaine d’années, presque tous les quartiers de la ville situés en bordure de mer pourraient être submergés.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’île aux aigrettes de Chi Lang Nam à Hai Duong Située sur le lac d’An Duong, district de Thanh Miên, province de Hai Duong, l’île aux aigrettes de Chi Lang Nam est un site écotouristique abritant des milliers d’oiseaux.