10/09/2020 16:39
Le 9 septembre, la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a participé à la 53e réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN (AMM 53) organisé en ligne sous la présidence de son homologue vietnamien, Pham Binh Minh.
>>Le ministre laotien des Affaires étrangères participe à l’AMM-53 et aux réunions connexes
>>AMM53 : la Malaisie appelle à ne pas compliquer la situation régionale
>>L'ASEAN intensifie sa coopération avec la Chine, le Japon et la République de Corée

La ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi.
Photo : VNA/CVN

La ministre Retno Marsudi a souligné la nécessité d'une coopération médicale et d'une reprise économique après l'épidémie d'infections respiratoires aiguës COVID-19. Elle a exhorté l'ASEAN à renforcer la coopération pour accélérer la résilience dans le domaine de la santé avec l'objectif à court terme d'assurer l'accès aux vaccins et l'objectif à long terme de développer la résilience sanitaire dans la région. D'autre part, la cheffe de la diplomatie indonésienne a également appelé à la relance des activités économiques de l'ASEAN pour promouvoir la reprise économique régionale parallèlement à la stricte application des procédures médicales.

Lors de la session extraordinaire du Conseil de coordination de l'ASEAN sur le développement sous-régional ayant lieu le matin du même jour, la ministre Retno Marsudi a appelé au renforcement de la promotion de la force synthétique, le rôle central de l'ASEAN et d’autres plateformes de développement sous-régional pour promouvoir la reprise économique régionale.

Le même jour, s'exprimant lors de la 10e conférence des ministres de l’Economie du Sommet d’Asie de l'Est (EAS) qui a eu lieu en ligne,  la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, s'est dite préoccupée par les signes d'une tension croissante dans la région.

Question de la Mer Orientale au menu

Mme Retno Marsudi a souligné trois points. La première est que l'EAS doit agir en tant que force active pour maintenir la paix et la stabilité dans la région. En conséquence, la cheffe de la diplomatie indonésienne a exhorté les partenaires de l'EAS à réaffirmer leur engagement à respecter le droit international, à renoncer à la menace ou à l'usage de la force et à résoudre les différends de manière pacifique.

La ministre indonésienne des Affaires étrangères a affirmé que les pays devraient se concentrer sur la promotion d'une coopération plus étroite et mutuellement avantageuse dans la région, avec l'ASEAN comme force motrice, conformément à la vision "Indo-Pacifique" de l'ASEAN. Deuxièmement, l'EAS devrait contribuer au renforcement de la résilience de la région dans le secteur médical.

Le troisième point est lié à la question de la Mer Orientale. En conséquence, l’Indonésie a exhorté tous les pays à respecter les principes largement reconnus du droit international, dont l'application de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982.

Toujours le  même jour, à la visioconférence des ministres des Affaires étrangères ASEAN - Chine, la ministre indonésienne des Affaires étrangères a souligné l’importance de la paix et de la stabilité dans la région.

Elle a rappelé que l'ASEAN et la Chine sont toutes deux responsables du maintien de la paix et de la stabilité; du respect des principes largement reconnus du droit international sur la mer Orientale, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.