12/03/2020 18:34
Le 11 mars, le vice-ministre indonésien des Affaires étrangères, Mahendra Siregar, a souligné que l’Indonésie ne pouvait pas d’accepter la politique énergétique de l’Union européenne (UE), la qualifiant de discriminatoire.
>>Les exportations automobiles indonésiennes en forte hausse en 2019
>>L’Indonésie rehausse son objectif d’attraction des investissements dans l’énergie

Le vice-ministre indonésien des AE, Mahendra Siregar au dialogue politique sur la bioénergie stratégique entre l'Indonésie et la Suède.
Photo : Antara/VNA/CVN

S'adressant au dialogue politique sur la bioénergie stratégique entre l'Indonésie et la Suède à Jakarta, le vice-ministre indonésien des Affaires étrangères (AE), Mahendra Siregar, a déclaré que son pays considérait la directive sur les énergies renouvelables (RED II) et l'acte dérivé publié par l'UE comme un défi majeur qui empêcherait le développement des relations entre l’Indonésie et l’UE.

Citant les résultats d'une recherche publiée par le docteur Erich E Dumelin de l'Université de Californie aux États-Unis, le vice-ministre indonésien a déclaré que la productivité de l'huile de palme est environ 4 à 9 fois supérieure à celle d'autres huiles végétales.

Alors que l'objectif de la politique de l'UE en matière d'énergies renouvelables ne se limite qu'à la déforestation, en fait, les dommages environnementaux causés par l'huile végétale en Europe vont plus loin, a-t-il déclaré.

L'Indonésie n'acceptera qu'un traitement équitable sur cette question, car le développement de l'huile végétale doit effectivement répondre à tous les paramètres des objectifs de développement durable, a-t-il ajouté.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.