02/01/2020 16:18
L'Indonésie a rejeté l'invitation de la Chine à s'asseoir pour un dialogue afin de "gérer les différends" concernant les zones économiques exclusives (ZEE) de l'Indonésie dans la zone maritime au nord des îles Natuna.
>>L’Indonésie proteste contre l'intrusion d'un navire chinois dans sa ZEE
>>L'Indonésie mène un exercice militaire en Mer Orientale

Un navire des garde-côtes chinois. Photo: AP/VNA/CVN

Suite aux révélations d'une vague d'activités illicites par des navires des garde-côtes chinois et des bateaux de pêche de ce pays dans les eaux de Natuna la semaine dernière, l'Indonésie a convoqué l'ambassadeur de Chine en Indonésie Xiao Qian pour émettre officiellement une protestation.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que l'Indonésie ne reconnaîtrait jamais la "ligne à neuf traits" de la Chine - une vaste zone qui s' étend des  côtes chinoises jusqu'aux pays riverains de la mer de Chine méridionale (Mer Orientale) - parce qu'elle était contraire au droit international.

Mercredi 1er janvier, l'Indonésie a rejeté les revendications historiques de la Chine qui sont unilatérales, sans fondement juridique et n'ont jamais été reconnues par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.
Selon Jakarta Post, le 30 décembre, l'Agence indonésienne de la sécurité maritime  (Bakamla) a constaté qu'au moins 63 bateaux de pêche et navires des garde-côtes chinois étaient entrés du 19 au 24 décembre dans les eaux de Natuna sans autorisation.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains