24/05/2015 18:34
Les autorités indonésiennes ont commencé leurs opérations pour localiser et secourir les bateaux en perdition de migrants venus de Birmanie et du Bangladesh, a annoncé dimanche 24 mai un porte-parole de l'armée.

>>La Malaisie appelle le Myanmar à résoudre une "catastrophe humanitaire"
>>Asie : sauver les migrants en mer est la "première priorité"
>>Un nouveau bateau, avec 400 migrants à bord, secouru au large de l'Indonésie
 

Des migrants rohingyas se font enregistrer auprès de la police indonésienne dans le port de pêche de Kuala Langsa à Aceh, le 18 mai.

Photo : AFP/VNA/CVN

 

Les gouvernements du Sud-Est asiatique s'étaient attirés les foudres de l'ONU et d'organisations humanitaires en refoulant vers le large les navires de migrants, avant que l'Indonésie et la Malaisie ne fassent volte-face il y a quelques jours et annoncent qu'elles allaient secourir et offrir un accueil temporaire aux candidats à l'exil.

Quatre bâtiments de la marine indonésienne et un avion participent aux opérations de recherche qui ont commencé vendredi 22 mai au 
soir , a indiqué Fuad Basya.


"Nous avons reçu l'ordre officiel du président (Joko Widodo) pour lancer les opérations de recherche et de secours, que ce soit dans les eaux indonésiennes ou internationales", a-t-il déclaré. "Nous allons sauver les migrants et les ramener à terre".


Jusqu'à samedi 23 mai au soir, aucun bateau n'avait cependant été localisé.

Plus de 3.500 migrants sont arrivés ces derniers jours en Malaisie, en Indonésie et en Thaïlande. Les migrants bangladais veulent échapper à la pauvreté et les Rohingyas fuir les persécutions dont ils sont victimes en Birmanie, un pays largement bouddhiste.


En Asie du Sud-Est, cet exode dure depuis des années mais le phénomène a pris une tournure catastrophique depuis le début du mois de mai et la désorganisation des filières clandestines par la nouvelle politique répressive mise en œuvre par Bangkok. Nombre de migrants ont été abandonnés en mer par leurs passeurs.
 

La Birmanie a réalisé vendredi 22 mai son premier sauvetage d'un bateau transportant 208 migrants qui ont étés remorqués près de la ville de Maungdaw, point de départ pour de nombreux bateaux bondés de migrants qui fuient la Birmanie.

La Malaisie avait elle annoncé jeudi 21 mai la mobilisation de sa marine et de ses garde-côtes mais n'a repéré pour l'instant aucun bateau.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.