06/08/2020 17:10
Mercredi 5 août, le ministre indonésien de la Coordination des affaires économiques, Airlangga Hartarto, a déclaré qu'après avoir enregistré un ralentissement économique au deuxième trimestre de 2020, le gouvernement du pays prendrait des mesures spéciales pour stimuler l'économie aux troisième et quatrième trimestres de cette année.
>>L'Indonésie enregistre sa plus faible inflation depuis 2000
>>Indonésie : le gouvernement octroie des fonds en faveur des MPME

Un marché au bord d'une route à Surabaya, en Indonésie.
Photo : AFP/VNA/CVN

S'exprimant lors d'une conférence de presse en ligne, le ministre indonésien a souligné que le gouvernement, la communauté et des entreprises, y compris les entreprises publiques, decraient participer à la mise en œuvre des solutions ci-dessus.

Auparavant, l'Agence centrale des statistiques (BPS) a annoncé le même jour que la croissance indonésienne s'est contractée de 5,32% au deuxième trimestre, son plus bas niveau depuis la crise financière asiatique de 1998.

Le chef de l'agence Suhariyanto a expliqué que la principale stratégie pour accélérer la reprise économique consiste à pousser les dépenses du gouvernement dans le cadre du Programme national de relance économique (National Economic Recovery Program - ERP), afin d'augmenter le pouvoir d'achat public et de soutenir les activités commerciales.

Un programme de traitement plus sérieux et structuré du COVID-19 devrait restaurer la confiance de la communauté et des ménages pour mener à bien leurs activités, y compris les dépenses, la consommation ou l'investissement, a-t-il ajouté.

Selon le chef chargé de la politique budgétaire au ministère indonésien des Finances, Febrio Kacaribu, la pandémie et l’application de restrictions sociales à grande échelle depuis mars sont des facteurs majeurs qui affectent les performances de l'économie indonésienne.

Il a affirmé que l'ERP est encore aux premiers stades de sa mise en œuvre et qu'il n'a donc pas été en mesure de compenser la diminution des dépenses publiques. Mais les dépenses d'aide sociale ont augmenté très haut pour atteindre 55,9% au deuxième trimestre de 2020 et devraient améliorer la consommation au prochain trimestre.

La compagnie aérienne nationale indonésienne Garuda a annoncé une perte de 10,100 milliards de roupies (696,55 millions d'USD) au premier semestre de cette année après avoir enregistré un bénéfice net de 24,11 millions d'USD au cours de la même période de l'année dernière, alors que la pandémie de COVID-19 continue de frapper l'industrie du transport aérien.

Le président-directeur général de Garuda, Irfan Setiaputra, a déclaré que la pandémie de COVID-19 avait contraint la compagnie à réduire sa fréquence de vol, de 400 à 100 vols par jour.  En outre, le nombre de passagers a également chuté d'environ 90%, affectant gravement les revenus et les bénéfices de Garuda.

Le chiffre d'affaires total de Garuda au cours des six premiers mois de cette année a chuté de 58,2% en glissement annuel pour s'établir à 917,28 millions d'USD. Pendant ce temps, les revenus provenant des vols non programmés ou affrétés ont grimpé de près de 400% en glissement annuel pour atteindre 21,55 millions d'USD au premier semestre.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

La Journée mondiale du tourisme au Vietnam L’Administration nationale du tourisme du Vietnam a récemment envoyé une dépêche officielle aux Services de la culture, des sports et du tourisme ainsi qu’à d’autres Services du tourisme à travers le pays pour répondre à la Journée mondiale du tourisme (27 septembre).