21/03/2019 13:33
Le gouvernement indonésien boycottera les avions, les véhicules et d’autres produits de l'Union européenne (UE) si elle empêche l'huile de palme brute d'être utilisée comme matière première du biocarburant, a déclaré mercredi 20 mars un ministre indonésien.

>>L'Indonésie découvre 10 zones avec des réserves potentielles de pétrole et de gaz
>>L'Indonésie et l'Australie signeront un accord de libre-échange
 

Des travailleurs déchargent de l'huile de palme brute dans un port de Cilincing, à Jakarta. Photo: tempo.co/CVN

L'information sur le boycottage des produits de l'UE a été annoncée après l’adoption par la Commission européenne (CE) d’un acte délégué classant l'huile de palme dans la catégorie des produits non durables, ce qui pourrait conduire à l'interdiction de l'utilisation du produit en tant que matière première dans la fabrication de biocarburants.

L'acte sera présenté devant le Parlement européen qui décidera dans les deux mois s'il doit ou non être appliqué. Le ministre indonésien de la Coordination des affaires maritimes, Luhut Binsar Pandjaitan, a dit que si l'acte délégué prend effet, des produits européens, y compris des avions, des véhicules et d'autres marchandises, seraient interdits d'entrer sur le marché indonésien.

Mercredi 20 mars, le ministre indonésien de l'Économie, Darmin Nasution, a dit que la décision de l'UE était du protectionnisme déguisé.

L'Indonésie est le premier exportateur mondial d'huile de palme. Selon l'Association indonésienne de l'huile de palme, ce pays a affiché une production record d'huile de palme en 2018, soit 42 millions de tonnes et a exporté 32 millions de tonnes d'huile de palme et d'huile de palmiste.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.