03/11/2020 16:37
Le gouvernement indonésien reste déterminé à s'attaquer aux problèmes liés au changement climatique tout en se concentrant actuellement sur la lutte contre la pandémie de COVID-19.
>>Changement climatique : deux fois plus de catastrophes naturelles en 20 ans
>>L'Indonésie frappée par un fort séisme

La ministre indonésienne des Finances, Sri Mulyani Indrawati lors de la discussion en ligne le 2 novembre à Jakarta. Photo : Antara/CVN

L’Indonésie se concentre sur la lutte contre le COVID-19, mais cela ne signifie pas que les effets du changement climatique passent au second plan. "Nous continuerons à nous engager en faveur de politiques et d'instruments pour diriger et traiter le problème du changement climatique", a déclaré la ministre des Finances Sri Mulyani Indrawati lors d'une discussion en ligne tenue le 2 novembre à Jakarta.

Elle a déclaré que l'engagement se reflétait à travers les fondements des Objectifs de développement durable (ODD) qui sont devenus le courant dominant dans la détermination des solutions nationales, dont la planification budgétaire, l'adoption de politiques et d'instruments.

L’Indonésie a fixé l’objectif d’atteindre 23% ou 45 gigawatts (GW) d'énergie renouvelable dans son mix énergétique. En 2019, l’énergie renouvelable  occupait 9,15% de sa production totale.

D'autre part, il a déclaré que l'Indonésie gérait toujours l'utilisation de 9,15% d'énergies renouvelables dans le secteur de l'électricité en 2015, représentant également 11%  de la consommation d'énergie renouvelable de l'électricité totale produite.

L'Indonésie a  un potentiel d'énergie renouvelable de 442,4 GW, mais seulement 10,4 GW soit 2,4% ont été utilisés. De meilleures politiques sont donc nécessaires, a déclaré la ministre.

Il y a certainement quelque chose que l’Indonésie devra changer pour que cet énorme potentiel  puisse être utilisé et exploité, a-t-elle souligné.

Le gouvernement offre des incitations fiscales sous  forme d'abattement fiscal, d'exonérations fiscales et de facilités d'exonération des importations aux entreprises qui investissent dans les énergies renouvelables ainsi que des exonérations fiscales foncières et immobilières.

Ensuite, à l'échelle régionale, le gouvernement fournit des fonds d'allocation spéciaux ou des subventions de transfert spéciales afin que les autorités locales puissent développer des infrastructures  ad hoc, en particulier pour le biogaz solaire et les centrales thermiques.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Une conférence nationale sur le tourisme prévue à Quang Nam Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accepté la proposition d'organiser la Conférence nationale sur le tourisme dans la province de Quang Nam (Centre), afin de passer en revue les développements récents de l'industrie du tourisme, et de proposer des mesures pour l'aider à se redresser.