25/03/2020 19:47
L’Indonésie envisage de relever le plafond du déficit budgétaire du pays par rapport au PIB au-dessus d’un seuil légal de 3% pour aider à lutter contre le nouveau coronavirus et protéger son économie. Le ministère des Finances a élargi son estimation du déficit à environ 2,5% du PIB cette année, contre 1,8% initialement prévu.
>>L’Indonésie et la Malaisie aux prises avec le coronavirus
>>Indonésie : la police portera plainte contre ceux qui tiennent des rassemblements de masse
>>L'Indonésie reporte les examens nationaux en raison de COVID-19

La ministre des Finances, Sri Mulyani Indrawati, le 19 février à Jakarta.
Photo : Antara/CVN

La Commission du budget du Parlement indonésien a recommandé lundi 23 mars au gouvernement de relever le plafond à 5% pour permettre davantage de manœuvres budgétaires et de publier une réglementant tenant lieu de loi pour lui permettre de dépasser la limite de 3% stipulée dans une loi de 2003.

Le président de la Commission du budget, Said Abdullah, a déclaré lundi 23 mars que le gouvernement devrait relever le plafond du déficit budgétaire de 3% du PIB à 5%. Le ratio de la dette publique sur PIB, a-t-il dit, devrait s’établir à 60% contre environ 30% aujourd’hui.

Le gouvernement indonésien a préparé divers scénarios de l’impact de la pandémie sur les finances publiques et dans le cadre de son "scénario à impact moyen", si l’épidémie persistait jusqu’en septembre, le revenu des travailleurs pourrait chuter de 25% et le revenu des agriculteurs de 34% dans certaines provinces.

La Banque d’Indonésie a révisé à la baisse ses perspectives de croissance économique pour cette année à 4,2% - 4,6% contre 5,0% - 5,4% précédemment.

VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tiên Giang, tourisme fluvial dans le delta du Mékong Favorisée par la nature, la province de Tiên Giang, à 70 km de Hô Chi Minh-Ville, est le lieu de convergence de trois zones écologiques, l'écorégion d'eau douce alluviale, celle de la mangrove et des zones humides du Dông Thap Muoi.