07/08/2018 16:40
L'économie indonésienne a progressé de 5,27% au 2e trimestre 2018, rythme le plus élevé depuis le 4e trimestre 2013, grâce à la croissance de la consommation domestique.

>>Pompeo qualifie l'Indonésie de partenaire stratégique des États-Unis
>>L'Indonésie accueille l'exposition Inmarine pour booster son industrie maritime

 

Un coin de Jakarta. Photo: nowjakarta/CVN


Les statistiques publiées lundi 6 août montrent que la croissance économique de la plus grande économie d'Asie du Sud-Est au 2e trimestre était supérieure à celle de 5,06% enregistrée au premier trimestre 2018.

Toutefois, certains facteurs risquent de freiner la croissance de ce pays, tels que hausse des taux d’intérêt américains et effets néfastes des tensions commerciales sino-américaines, qui pourraient affecter les exportations des pays d’Asie du Sud-Est.

La consommation des ménages, qui représente plus de la moitié du produit intérieur brut (PIB) de l’Indonésie, a augmenté de 5,14% par rapport à la même période de l’an dernier.

Dans le même temps, la croissance de l’investissement, 2e moteur de la croissance de ce pays, a ralenti à 5,87% au 2e trimestre 2018, après avoir bondi de 7% au cours des trois trimestres précédents.

Capital Économics a estimé que l’Indonésie ne devrait pas maintenir un rythme de croissance élevé comme au
2e trimestre, car si la hausse des salaires pourrait stimuler la consommation des ménages elle pourrait aussi également causer des problèmes.

La baisse de la demande mondiale en produits d’exportation majeurs tels que charbon et huile de palme affectera également la valeur d’exportation de l’Indonésie.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.