04/08/2020 16:17
La tendance à la baisse du taux d’inflation annuel en Indonésie s’est poursuivie en juillet, le plus bas depuis 2000, alors que la pandémie de COVID-19 ravage le pouvoir d’achat des populations, a annoncé mardi 3 août le Bureau central des statistiques.
 >>Indonésie : le gouvernement octroie des fonds en faveur des MPME
>>L'Indonésie exhorte la Chine à respecter la CNUDM de 1982

Un marché au bord d'une route à Surabaya, en Indonésie.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,54% en juillet, en glissement annuel, au dessous de la fourchette cible de la Banque d'Indonésie (BI) comprise entre 2 et 4% et du taux d’inflation de 1,96% en juin, selon le le Bureau central des statistiques (BPS).

Pendant ce temps, le taux d'inflation sous-jacente s'est établi à 2,07%, les prix administrés ayant augmenté de 0,70%, a-t-il précisé.

Le taux d’inflation sous-jacente reste encore faible malgré une légère hausse en juillet, ce qui suggère que le gouvernement doit encore travailler dur pour augmenter le pouvoir d’achat des citoyens, a déclaré à la presse le directeur du BPS, Suhariyanto.

Il a indiqué que le BPS avait aussi constaté une déflation de 0,10% en juillet. La déflation a été en grande partie causée par la baisse des prix des échalotes, des billets d'avion, du poulet de chair et de l'ail. La hausse des prix de l'or et des œufs a empêché une nouvelle déflation.

Le gouvernement indonésien a progressivement relancé les activités économiques en juillet pour accélérer la reprise de l’économie du pays, qui a été durement touchée par la pandémie de COVID-19.

Il a réservé 695,2 billions de roupies (47,2 milliards d'USD) aux plans de relance économique pour renforcer le système de santé et stimuler l’économie dans un contexte de crise sanitaire en cours.

Cependant, le gouvernement indonésien s'attend à ce que le produit intérieur brut (PIB) du pays se soit contracté de 3,8% au 2e trimestre et peut-être encore au 3e, ce qui marquerait la première récession de l'Indonésie depuis la crise financière de 1998.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.