14/10/2019 17:41
Le gouvernement indonésien a élaboré un plan de construire un musée des dragons de Komodo sur l’île éponyme dans la province Nusa Tenggara d’Est. Ce lieu sera une destination touristique et un lieu de recherche sur cette espèce rare.
>>L'Indonésie inaugure une nouvelle zone économique spéciale en Papouasie occidentale
>>L'Indonésie mise sur le développement de l'économie bleue

Le gouvernement indonésien a élaboré un plan de construire un musée des dragons de Komodo sur l’île éponyme dans la province de Nusa Tenggara d’Est.
Photo : VNA/CVN

Le porte-parole de la la province de Nusa Tenggara d’Est, Marius Jelamu a informé que la construction dudit musée fait partie du plan de faire l’île de Komodo en une zone de préservation.

Selon les prévisions, ce musée sera équipé des moyens audio-visuels décrivant le processus de reproduction des dragons de Komodo pour fournir des connaissances de base aux visiteurs avant les découvrir directement dans un environnement sauvage. En plus, une fois venus à ce musée, les intéressés pourront mettre à jour des connaissances sur l’écosystème, la biodiversité de l’île de Komodo, des documents scientifiques sur l’histoire des dragons ainsi que l’histoire de création de cette destination élue dans la liste de sept nouvelles merveilles naturelles du monde. Enfin, selon M. Marius, ce musée exposera des ouvrages d’études sur cette espèce rare.

Le 30 septembre dernier, le gouvernement indonésien a décidé d’annuler son plan de fermer son île de Komodo, car le nombre des dragons rares de Komodo sur cette île est relativement stable.

Accroître la population de dragons de Komodo

En juillet dernier, le gouverneur de la province Nusa Tenggara d’Est a annoncé son plan de fermer temporairement son parc national de Komodo dans un an afin d’accroître la population de dragons de Komodo et de cerfs dans cette zone.

Pourtant, d’importants débats ont eu lieu au milieu des acteurs de l’environnement, du tourisme ainsi que la communauté d’habitants locaux vivant de l’exploitation touristique de ladite zone autour dudit plan. La raison principale de ce plan est que l'habitat dans le parc a diminué et que les dragons ont diminué de taille.

Créé en 1980, le parc national de Komodo a pour objectif de protéger le dragon de Komodo, le plus grand lézard du monde. Le parc a été inscrit dans la liste des patrimoines mondiaux par l'UNESCO en 1991. Il est maintenant géré par le ministère indonésien des Forêts et de l'Environnement. Selon les données publiées par le gouvernement indonésien, pour l’heure, environ 2.897 dragons de Komodo sont recensés à ce parc national de Komodo composé de trois îles, à savoir Komodo, Gili Motang et Rinca.

L’an dernier, ce parc a accueilli plus de 176.000 visiteurs.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.