13/12/2019 22:12
Le ministre indonésien de la Coordination des Affaires maritimes et de l'Investissement, Luhut Pandjaitan, a estimé que 137 milliards d'USD d'investissements étaient prévus pour des projets d'infrastructure à l’ensemble du pays.
>>Un prêt de la BAD pour stimuler les investissements privés dans les infrastructures en Indonésie
>>Les infrastructures ont besoin de 455 milliards d'USD

Le ministre indonésien de la Coordination des Affaires maritimes et de l'Investissement, Luhut Pandjaitan (centre), le 10 décembre à Jakarta.
Photo : Jakartapost/CVN

La plupart des investissements (46%) sont prévus pour des projets de raffinage de pétrole et de pétrochimie, tandis que les projets de traitement de produits minéraux occupent 34% de cette somme, et la reste sera destinée aux transports, au tourisme et à d'autres secteurs.

Le ministre de la Coordination des Affaires maritimes et de l'Investissement, Luhut Pandjaitan, a déclaré le 10 décembre à la presse que la raffinerie attirait trois projets réalisés par les Émirats arabes unis (EAU) et la compagnie pétrolière d'État indonésienne Pertamina.

Le ministre Luhut Pandjaitan qui a eu des négociations avec des sociétés minières au sujet de projets de fonderie, a ajouté que la société japonaise Sumitomo Metal Mining était prête à investir environ 2,8 milliards d'USD pour construire une usine d’extraction de nickel d'une lixiviation acide à haute pression (HPAL) en Indonésie.

Il a fait savoir qu'il avait également discuté avec plusieurs investisseurs étrangers, dont la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC) et la société de financement du développement international des États-Unis (US International Development Finance Corporation ou DFC), sur la création d’un fonds national de l’Indonésie d’une valeur de plusieurs milliards de dollars américains.

En outre, le ministère de la Coordination des Affaires maritimes et de l'Investissement, appelle des fabricants électroniques tels que Panasonic du Japon, CATL de Chine, Samsung de République de Corée pour construire une usine de batteries au lithium-ion pour voitures électriques à Java occidental ou à Sulawesi central.

Le gouvernement s'est efforcé d'attirer davantage d'investissements dans le pays pour stimuler la croissance économique, qui a atteint au troisième trimestre dernier son plus faible niveau au cours des deux dernières années.

La croissance des investissements, qui représente environ un tiers du produit intérieur brut (PIB) du pays, a chuté à 4,21% au troisième trimestre, contre 6,96% enregistré à la même période l'an dernier, selon les données de l'Agence centrale des statistiques (BPS).

Pour attirer plus d'investissements, le président Joko Widodo a promis d'assouplir 40 règlements ministériels ce mois-ci, de réduire les droits de douane, de simplifier les procédures d'octroi de licences aux entreprises et d'élargir des secteurs réservés aux investisseurs étrangers.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants