03/10/2018 15:19
Le Comité antidumping indonésien (KADI) a annoncé la clôture d’une enquête antidumping sur les tôles d’acier revêtues de couleur importées de Chine et du Vietnam, selon l’Autorité des recours commerciaux du ministère de l’Industrie et du Commerce.
>>Anti-dumping : l'acier vietnamien sur la sellette en Indonésie
>>L’Asie du Sud-Est, marché principal de l’acier et du fer vietnamiens

Produits en acier revêtus de couleur fabriqués par le groupe Hoàng Hà dans la province de Quang Ninh (Nord). Photo: VNA/CVN

Le KADI a récemment communiqué son annonce officielle à l’ambassade du Vietnam en Indonésie à l’issue de l’enquête, a-t-elle fait savoir.

Pendant la période visée par l’enquête,  entre juillet 2015 et juin 2016, l’Indonésie avait importé plus de 224.000 tonnes de tôles d’acier revêtues de couleur, dont environ 196.000 tonnes en provenance du Vietnam et de la Chine, soit 87,5% des importations de tôles d’acier revêtues de couleur du pays.

Le 7 juin, après avoir mené l’enquête, le KADI a conclu que les produits en cause avaient fait l’objet de dumping sur le marché et avaient causé un préjudice important à à l’industrie sidérurgique indonésienne. Sur la base de cette conclusion, il a proposé l’application d’une mesure antidumping sur ces produits pour une période de cinq ans. 

Cependant, il a déclaré qu’après avoir examiné l’impact de cette mesure sur les avantages socio-économiques, il avait décidé de clore son enquête et de ne pas instituer de droits antidumping sur ces produits.

Selon l’Association de l’acier du Vietnam (VSA), 60% des produits en acier revêtus de couleur fabriqués au Vietnam sont exportés vers des marchés de l’Asie du Sud-Est, notamment l’Indonésie, la Thaïlande et le Myanmar.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.