14/05/2020 22:33
Le président indonésien Joko Widodo a décidé d’augmenter les frais d’assurance-santé à l'Agence des soins de santé et du bien-être social (BPJS Kesehatan) - environ deux mois après que la Cour suprême de l’Indonésie a annulé sa décision de les augmenter.
>>L'Indonésie évalue les restrictions sociales à grande échelle
>>L'Indonésie appelle à un "accès égal" aux médicaments pour les pays en développement

Au bureau de l'Agence des soins de santé et du bien-être social (BPJS Kesehatan) à Matraman, dans le centre de Jakarta, le 11 novembre 2019.
Photo : JP /CVN

Cette augmentation des frais est entrée en vigueur suivant le règlement N°64/2020 sur l'assurance-santé promulguée le 5 mai, remplaçant celui N°82/2018 sur le même sujet.

Le nouveau règlement concerne les frais pour le service de première classe à 150.000 roupies (10,11 USD) par mois et par personne alors que ces frais étaient de 80.000 roupies auparavant. Les frais pour les services de deuxième  et troisième classe sont respectivement de 100.000 et 42.000 roupies. Pourtant, le gouvernement accordera une subvention de 7.000 roupies pour le service de troisième classe afin que les participants ne doivent payer que 35.000 roupies.

BPJS Kesehatan gère l’assurance maladie nationale indonésienne. En octobre de l'année dernière, le président Joko Widodo avait signé l’arrêté N°75/2019, qui prévoyait une augmentation similaire pour les frais de BPJS Kesehatan.

Cependant, la Cour suprême avait révoqué le règlement en mars dernier, faisant valoir que la disposition violait un certain nombre de lois en vigueur.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).