05/05/2020 22:17
Le président indonésien Joko Widodo a appelé lundi 4 mai à un "accès égal" des pays en développement aux médicaments et aux vaccins pour prévenir et lutter contre le COVID-19.
>>L'Indonésie investit dans des projets autoroutiers pour la reprise économique
>>Chute du nombre de touristes étrangers en raison du COVID-19
>>Un tiers seulement des fabricants indonésiens fonctionnent encore

Le personnel médical prélève l'échantillon pour les tests de COVID-19 à Jakarta, en Indonésie, le 28 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

Lors d’un Sommet en ligne sur le COVID-19 du Mouvement des non-alignés (MNA) avec la participation de 39 chefs d'État, le président Joko Widodo a déclaré : "Nous devons nous battre pour un accès juste et en temps opportun aux médicaments et vaccins contre le COVID-19 avec des prix abordables".

Les créanciers officiels devront offrir un allègement de la dette en faveur des pays en développement et celle-ci doit être transfert en source de financement de COVID-19, a-t-il demandé.

Le ministre indonésien des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a déclaré mardi 5 mai lors d'une vidéoconférence que les pays du MNA formeraient un groupe de travail pour recenser les besoins "médicaux et humanitaires" essentiels des États membres, qui seraient ensuite envoyés aux pays et organisations donateurs.

Au 5 mai, l’Indonésie a signalé 11.587 cas positifs au COVID-19, dont 864 décès. Les dirigeants mondiaux se sont engagés à financer huit milliards de dollars pour la lutte contre la pandémie de COVID-19, selon une annonce de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).