14/01/2020 22:26
Le président indonésien Joko Widodo a invité, lundi 13 janvier, des nations et des entreprises étrangères à investir dans le nouveau centre politique et administratif de l’Indonésie qui sera construit dans la province de Kalimantan-Est.
>>L’Indonésie et les EAU signent 16 accords de coopération
>>Le gouvernement indonésien dévoile trois scénarios de croissance

Une vue de la capitale indonésienne Jakarta.  Photo : Archives/CVN

S'exprimant lors de la Semaine de la durabilité d'Abou Dhabi dans le cadre de sa visite dans la capitale des Émirats arabes unis (EAU), il a déclaré que l'Indonésie invitait le monde à apporter les meilleures technologies dans sa nouvelle capitale.

Selon Joko Widodo, l'Indonésie comptait 1,4 million de fonctionnaires travaillant pour le gouvernement central, et avec tous les membres de leur famille réunis, environ 6 à 7 millions de personnes déménageraient dans la nouvelle capitale.

Il a souligné que le pays ne voulait pas simplement construire une capitale administrative à petite échelle, mais une métropole intelligente puisque la population serait trois fois que celle de Paris et 10 fois que celle de Washington DC. Il égalera même les populations de New York et de Londres, a-t-il ajouté.

Le développement de la nouvelle capitale doit être soutenu par les dernières technologies, et la ville devrait être un lieu d'innovation, de créativité, respectueux de l'environnement et un lieu de bonheur pour ses habitants, a déclaré le leader indonésien.

Il sera également important de prêter attention au mode de vie urbain au 21e siècle, à faible émission de carbone et respectueux de l'environnement, a-t-il ajouté.

En août 2018, Joko Widodo a annoncé la décision de déplacer la capitale  Jakarta surpeuplée et congestionnée. La province de Kalimantan-Est sera le site de la nouvelle capitale du pays.

La relocalisation devrait coûter 466.000 milliards de roupies (32,79 milliards de dollars), dont l'État financera 19%, le reste provenant des partenariats public-privé et d'investissements privés.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.