03/04/2020 11:21
L'Indonésie commencera à taxer les géants du numérique après que le président Joko Widodo a promulgué une ordonnance qui permet aux autorités fiscales d'augmenter les recettes dans le contexte d’un ralentissement économique en raison de l'impact de la pandémie de COVID-19.
>>L’économie numérique indonésienne devrait peser 40 milliards d'USD fin 2019
>>Les plate-formes numériques contribuent activement à l’économie indonésienne

L'Indonésie veut taxer les géants du numérique comme Google, Amazon ou Netflix.
Photo : TCV/CVN

S'exprimant lors d'une conférence de presse en ligne mercredi 1er avril, la ministre des Finances, Sri Mulyani Indrawati, a déclaré que le plan de perception fiscale faisait initialement partie d'un projet de loi omnibus sur les impôts qui devrait être adopté par la Chambre des représentants à la fin de cette année. Cependant, la pandémie de COVID-19 a forcé le gouvernement à percevoir les impôts numériques plus tôt que prévu.

Mme Sri Mulyani Indrawati a annoncé que l'ordonnance signée par le président indonésien au début de la semaine incluait les taxes sur les transactions électroniques. Actuellement, il y a eu un changement majeur dans les plateformes électroniques en raison de la pandémie de COVID-19 et dans le contexte des personnes qui restent plus à la maison.

Sri Mulyani Indrawati a souligné que l'Indonésie pourrait utiliser l'ordonnance susmentionnée pour percevoir la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les importations intangibles et les plateformes de services étrangers.

En vertu de cette ordonnance, le contribuable est toute personne ayant une présence économique importante en Indonésie, au lieu des seules entreprises basées dans le pays conformément à la réglementation en vigueur. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).