05/09/2019 18:07
L'Indonésie a renvoyé plusieurs centaines de conteneurs de déchets non conformes vers leurs pays d'origine, selon les douanes locales, alors que l'archipel d'Asie du Sud-Est renforce les contrôles pour ne pas devenir la décharge des pays riches.

>>L’Indonésie renvoie 210 tonnes de déchets à l’Australie
>>L'Indonésie va renvoyer 210 tonnes de déchets à l'Australie
 

L'Indonésie a renvoyé plusieurs centaines de conteneurs de déchets.
Photo: AFP/VNA/CVN


Quelque 250 conteneurs saisis dans le pays cet été ont déjà été retournés aux envoyeurs et les autorités sont en train d'en examiner un millier d'autres, a indiqué Deni Surjantoro, porte-parole des douanes indonésiennes. Ils ont été renvoyés vers les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la France, Hong Kong et l'Australie.

Ces conteneurs contenaient un mélange d'ordures, d'emballages plastiques et de déchets dangereux. Ces cargaisons ne correspondent pas aux déchets légalement exportables et "peuvent être contaminés par des substances toxiques ou dangereuses", a noté le porte-parole.

En 2018, la Chine a décidé de cesser l'importation de déchets plastiques du monde entier dans le but de nettoyer son environnement, cela obligeant les pays développés à trouver de nouvelles destinations pour leurs déchets.

Depuis, d'énormes quantités de déchets ont été réacheminées vers l'Asie du Sud-Est, dont la Malaisie, l’Indonésie et les Philippines. L’année dernière, les importations de déchets par l’Indonésie ont augmenté de 141% pour atteindre 283.000 tonnes suite de la décision de la Chine.

L'Indonésie a du mal à traiter ses propres déchets qui s’empilent souvent dans des décharges ou finissent dans la mer. Ce pays est le deuxième "coupable" de la pollution plastique dans les océans, selon une étude publiée en 2015 dans la revue "Science".

Pour réduire la pollution, Jakarta avait également cherché à imposer une taxe sur les sacs en plastique, mais le parlement avait refusé ce changement, à la suite des plaintes des milieux économiques.

Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF - World Wildlife Fund), 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année, dont une bonne partie finissent dans des décharges et polluent les mers mettant en danger la faune.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune