23/02/2018 14:36
Le Vietnam se classe 107e rang sur 180 pays avec 35 points sur 100 possibles en termes d’indice de perception de la corruption, selon le classement rendu public le 22 février par l'organisation Transparency International.
>>Recouvrer des produits de la corruption, expériences croisées de l’APEC
>>Trinh Xuân Thanh, ancien président de PVC, se rend à la police


Selon la Transparency International (TI), l’augmentation légère de l’indice durant les deux ans consécutifs 2016 et 2017 témoigne des efforts de lutte contre la corruption du Vietnam ces dernières années.

Cependant, avec 35 points sur 100, la corruption dans le secteur public au Vietnam reste encore importante, a estimé la TI avant préciser qu’avec le fort engagement du Parti et de l’État pour la lutte contre la corruption, plusieurs affaires de corruption ont été déférées devant le Parquet avec des sanctions prononcées contre de hauts dirigeants. En outre, le Vietnam continue de perfectionner le cadre juridique sur la lutte contre la corruption, conformément aux normes internationales.

La TI recommande au Vietnam de resserrer les mesures préventives, de consolider et d'édifier une institution efficace. Elle demande également au pays de rehausser l’efficience des activités de supervision de l’organe législatif et de garantir l’indépendance des organes judiciaires lors des jugements. Il faut accélérer la lutte contre la corruption dans les domaines comme la santé publique, la police, l’éducation publique… et aussi au sein des entreprises publiques.

La TI demande à la presse, aux organisations sociales, aux habitants de participer activement à ce combat.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

Pour édifier un environnement touristique sans tabac La 6e conférence des pays de l’ASEAN sur l’édification des villes sans tabac a été organisée mardi 20 novembre dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre). Elle était placée sous les auspices du ministère vietnamien de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé au Pacifique occidental.