20/01/2020 17:51
L'Inde a effectué, dimanche 19 janvier, avec succès les essais de son propre missile balistique K-4, capable d’emporter une ogive nucléaire, qui a été lancé depuis un sous-marin nucléaire, au large des côtes de l’État de l’Andhra Pradesh (Sud).
La missile balistique de l'Inde. Photo : AP/VNA/CVN


Développé par l’Organisation indienne de développement et de recherche pour la défense (DRDO), le missile, d'une portée de 3.500 km, sera déployé sur la flotte des sous-marins nucléaires de la classe Arihant, selon des sources gouvernementales.

Alors que le K-4 devait être testé en novembre dernier, l’opération a été retardée en raison du cyclone Bulbul qui a rendu les conditions météorologiques dans la baie du Bengale peu propices au lancement et au suivi du missile.

Le K-4 est l’un des deux missiles balistiques mis au point par l'Inde pour équiper ses forces navales sous-marines, le premier baptisé BO-5 est doté d’une portée de 700 km.

L'Inde est le cinquième pays à avoir la capacité de lancer un missile nucléaire à partir d'un sous-marin après les États-Unis, la Russie, la Chine et la France.

La marine indienne prévoit également de construire 18 sous-marins d'attaque conventionnelle et six sous-marins d’attaque nucléaire pour renforcer sa flotte sous-marine, selon le Comité permanent de la Défense d'Inde.

Avec 55.000 éléments, dont 5.000 membres de l'aviation navale, l’Inde est la septième marine du monde en termes de tonnage de navires de combat et la quatrième en termes d'effectifs.


APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains