16/02/2017 00:02
L'Inde est entrée mercredi 15 février dans les annales du très compétitif marché des lancements spatiaux en mettant en orbite un nombre record de 104 satellites avec une seule fusée.
>>Décès d'Eugene Cernan, dernier astronaute sur la Lune
>>2016 en passe de battre un nouveau record de chaleur sur la planète
>>Top départ pour Galileo, le "GPS européen"

Un lanceur PSLV s'élève du pas de tir Sriharikota (Sud-Est de l'Inde).
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h28 locales (03h58 GMT), un lanceur PSLV s'est élevé du pas de tir de Sriharikota (Sud-Est de l'Inde) avec à son bord un satellite indien d'observation de la Terre de 714 kilogrammes et 103 nanosatellites, généralement de pays étrangers, d'un poids combiné de 664 kilogrammes.

La fusée s'est fondue dans le ciel, les caméras de télévisions indiennes se sont braquées sur les visages concentrés des scientifiques de l'agence spatiale ISRO.

Après une demi-heure d'une ascension à 27.000 km/h, l'ISRO a pu souffler : "la mission PSLV-C37/Cartosat-2 Series a lancé avec succès les 104 satellites", a-t-elle annoncé sur Twitter.

Le précédent record de ce type était détenu par la Russie, avec 39 satellites mis en orbite en une seule mission en juin 2014.

Alors que New Delhi affiche l'ambition de devenir une véritable puissance spatiale internationale, le Premier ministre Narendra Modi a qualifié la performance de "réussite exceptionnelle" pour son pays.

Ce lancement "est un nouveau moment de fierté pour notre communauté scientifique spatiale et notre nation", a tweeté le dirigeant nationaliste hindou.

"C'est un défi technique de lancer autant de satellites à la fois sur la bonne orbite, car ils n'ont pas la même trajectoire, et de les lâcher de manière à ce qu'ils ne se touchent pas les uns les autres dans l'espace", explique Mathieu J Weiss, représentant du CNES français en Inde.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.