13/07/2015 10:30
Novak Djokovic, impressionnant d'endurance et de solidité, a remporté son troisième titre à Wimbledon le 12 juillet, le neuvième en Grand Chelem, privant pour la deuxième année consécutive Roger Federer d'un nouveau record dans son jardin.
>>Djokovic retrouve Federer dans une finale indécise

Vainqueur 7-6 (7/1), 6-7 (10/12), 6-4, 6-3 en moins de trois heures, le No1 mondial a, comme l'an passé en finale, coupé l'herbe sous le pied du maître des lieux qui espérait devenir à bientôt 34 ans le seul joueur à remporter huit trophées londoniens.
 
Novak Djokovic (gauche) et Roger Federer, le 12 juillet à Londres.
Photo : Kyodo/VNA/CVN

L'homme aux 17 couronnes majeures, titré pour la dernière fois en 2012, s'est créé des occasions mais Djokovic, plus constant dans les échanges, a fait parler son physique et ses qualités de relanceur pour livrer sa prestation la plus aboutie du tournoi.
 
En conservant son titre dans le temple du tennis, le Serbe, déjà lauréat (pour la cinquième fois) de l'Open d'Australie cette année, a digéré son échec en finale de Roland-Garros, seul "Majeur" manquant à sa collection.
 
Irradié de bonheur après la balle de match, Djokovic a envoyé un baiser au ciel avant de manger un morceau de cette herbe sacrée qui l'avait fait roi en 2011 et 2014.
 
"Je ne sais pas ce qu'ils ont mis dedans mais elle est très bonne cette année. Enfant, j'ai toujours rêvé de gagner Wimbledon et aussi de faire des choses un peu folles. Cela en fait partie", a savouré le No1 mondial, qui, à 28 ans, rejoint avec trois couronnes son entraîneur Boris Becker, 30 ans après la première de l'Allemand.
 
Le champion serbe, lauréat de son sixième titre cette saison après Melbourne, Indian Wells, Miami, Monte-Carlo et Rome, caracole au sommet de la hiérarchie avec désormais 4.180 points d'avance sur son dauphin Federer.
 
Nouveau "Serena Slam" pour Williams

Serena Williams frappe désormais à la porte de l'histoire du tennis après avoir remporté samedi à Wimbledon son vingt-et-unième tournoi du Grand Chelem, le quatrième consécutif, pour se hisser à une unité du record de Steffi Graf dans l'ère professionnelle.
 
Serena Williams exhibe son trophée après sa victoire sur l'Espagnole Garbiñe Muguruza, le 11 juillet à Wimbledon. Photo : AFP/VNA/CVN

Grâce à son succès 6-4, 6-4 sur l'espoir espagnole Garbine Muguruza, 20e mondiale, l'Américaine a réussi un "Grand Slam" (Grand Chelem en anglais) entre 2014 et 2015 en décrochant son quatrième titre majeur d'affilée, après ses succès à l'US Open, l'Open d'Australie et Roland-Garros.
 
Elle avait déjà réalisé cette prouesse, le fameux "Serena Slam", à cheval entre 2002 et 2003. "Je n'arrive pas à croire que j'en ai réalisé un autre. C'est si agréable. Sur le court, je m'amuse tellement. C'est tous les jours un plaisir de jouer et de gagner à Wimbledon", a-t-elle savouré.
 
La reine de la WTA, No1 mondiale depuis 124 semaines d'affilée, peut maintenant réaliser la passe de quatre si elle s'impose à New York pour la quatrième fois d'affilée en septembre. Graf est la dernière à avoir tout gagné sur une année, en 1988.
 
"21 titres, forcément ça chiffre. Mais il n'y a pas de raison de s'arrêter là. En gagnant quatre Grands chelems consécutifs, elle montre clairement qu'elle peut encore réaliser beaucoup de choses dans ce sport", a estimé son entraîneur Patrick Mouratoglou, qui a noué une collaboration fructueuse avec l'Américaine il y a trois ans.
 
Sous la houlette du technicien français, la cadette des sœurs Williams n'a plus perdu en finale de Grand Chelem. Depuis Wimbledon 2012, elle en a ainsi remporté huit.
 
Sur l'ensemble de sa carrière, qui a décollé en 1999 à l'US Open, Serena affiche un taux de réussite hallucinant de 84% lors de ses 25 finales dans les grands tournois.
 
À bientôt 34 ans (le 26 septembre), elle défie le temps et est même devenue la joueuse la plus âgée dans l'ère professionnelle (depuis 1968) à se parer d'une couronne majeure.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.